Partagez | 
 

 The war begins [Ash & Hayley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Administratrice
avatar

Administratrice

Messages : 376
Date d'inscription : 31/12/2013
Métier ou études : Enquêteuse pour la Ghost hunter society
Statut : Célib'
Avatar : Ashley Benson
Crédits : (c) Liloo_59 (avatar) & Emi Burton (signature)

MessageSujet: The war begins [Ash & Hayley]   Mer 3 Sep - 22:54


Ne joue point avec ton ami, de crainte que tu ne gagnes un ennemi. Ashley & Hayley

The war begins

Le temps était assez doux pour un mois d'octobre à Nome, un grand soleil réchauffer l'atmosphère lors de cette année 2010, et pour une fois il n'y avais pas de brise. La rentrée de Nome c'était parfaitement bien passer pour la jeune Hayley Matthews, c'était sa première année au lycée et elle avait vite pris ses marques. Déjà elle avait toujours son petit groupe d'amies, formidable, composé de Tess, Gwen et Jane, et (scénario). Tout l'été les filles n'avait fait que des soirées au lac, au bar du coin ou dans les maisons de chacune. A papoter, boire leurs premiers verres, fumer aussi pour la première fois et d'autres choses encore. Elle partager tout avec ses filles et elle était super heureuse de se retrouver encore une fois dans la même classe qu'elles. Bon en même temps, Nome étant une petite ville, il aurait été difficile de ne pas être dans la même classe. Au lycée tout le monde connaissez tout le monde, en général. Et les nouveaux étés vite repérés, Hayley cette année avait craquée pour un footballeur, elle avait donc décidée de devenir pom pom girl, elle avait quelque prédisposition génétique en étant souple donc il n'a pas été dur pour elle d'intégrer l'équipe de filles.

Depuis qu'elle était intégrée, elle arbore sa tenue de pom-pom girl tous les jours de grands matchs pour montrer son soutient envers les joueurs. Et puis elle marquait beaucoup mais vraiment beaucoup de points envers son footballeur préférer. Elle adorer le regarder depuis l'entrainement de pom-pom girl jouer, et il était vraiment sexy, il avait un corps d'athlète et de sacrés pectoraux. Hayley n'arrêtée pas de parler lui a Tess, cela devait l'énerver un petit peu mais bon c'tait sa meilleure amie.

La jeune femme sortit de sa voiture, elle venait tout juste d'avoir son permis de voiture, claqua la porte et arbora son plus beau sourire. Elle secoua ses cheveux pour un meilleur effet et salua tout le monde qui arriver en même temps qu'elle. Oui elle était très populaire, tout le monde l'a trouvé vraiment gentille, et depuis que ses parents étaient morts, il l'avait peut-être un peu de pitié. Hayley avait beaucoup souffert de cette disparition, mais ne le montrer plus, bien sûr elle pensée à eux tous les jours, et ils lui manquer terriblement, surtout que la police de la ville n'avait toujours pas pu déterminer les vrais causes de l'accident. Ses parents avaient fait une embarder dans le fossé à cause de quelque chose, la police avait conclu à un animal qui se trouver en plein de la route et que ses parents on voulut éviter. Heureusement pour la jeune femme, ses amies avaient été là pour elle lors de l'enterrement.

Cette nouvelle rentrée elle ne voulait plus montrer sa tristesse et oublier sa douleur au fond de son cœur, même si parfois certains regards lui rappeler que oui, elle était orpheline et surtout élever maintenant par une tante complètement folle qui voulait quitter la ville à tout moment. Une fois elle l'avait retrouvée entrain de faire sa valise, elle avait réussi à convaincre de rester, mais pour combien de temps ? La jeune Hayley ne pouvait pas du tout compter sur elle, et avait donc dû s'occuper de tout, toute seule. Ses parents seraient surement fiers d'elle. Elle toucha son collier qu'elle avait reçu en cadeau pour son quatorzième anniversaire de son père, qui représenter un brin d'ADN. Normal pour des chercheurs....

La blonde arriva devant son casier, l'ouvrit, à l'intérieur sur la porte il y avait plein de photos d'elle et de ses meilleures amies, et un de ses parents et elle. Et en plus il y avait un petit miroir pour refaire son maquillage en deux secondes. Ou pour surveiller discrètement quelqu'un dans le couloir, si vous voyez ce que je veux dire. Ses amies arrivèrent très vite et la conversation s'était engagé sur le prochain match de l'équipe mais aussi de la fameuse réunion de tout le lycée dans le gymnase. Cette réunion c'était un vrai mystère pour tous les étudiants, cela devait être quelque chose d'important pour que tout le lycée soit réuni. Allez-il dévoiler le thème du bal de promo ? Les spéculations allez bon de train. C'était peut-être tout simplement pour rappeler à tout le monde que c'était le premier match de football de cette année et qu'il fallait venir encourager la nouvelle équipe. Qu'importe ! Hayley avait hâte, d'aller en classe pour envoyer des petits mots à ses amies et baver sur les beaux mecs. Depuis la rentrée, leur petit groupe avait une fille en plus, c'était Ashley, Hayley n'avait rien contre elle, même elle l'a trouvé plutôt amusante.

C'était Gwen qui leur avait présenté pour l'intégrer, car elle avait du mal à se trouver des amies et était plutôt rejetée par tout le monde au lycée. Il l'a trouvé bizarre à cause de ses deux mères, c'est vrai ce n'est pas courant. La différence fait toujours parler en tout cas. Hayley ne le savait que trop bien, avec ses parents morts. D'un côté elle comprend que trop bien le mal-être d'Ashley. La seule différence ? C'est que Hayley avait Tess, Gwen, Jane, scénar depuis la maternelle et elle ne l'aurait pas laissé tomber à cause de ça. C'était fait pour ça les amies. Elle avait donc décidé d'être sympa avec elle et de lui montrer qu'elle était là pour elle. Hayley souri à toutes les propositions des filles, elle ajouta quelques propositions et fit couper par la voix dur de leur directrice préférer, elle leurs hurla de se présenter tout de suite dans le gymnase du lycée. Les filles se regardèrent et pouffèrent de rire ensemble par cette annonce et s'avancèrent vers le gymnase. Quand elles rentrèrent, Hayley remarqua des policiers qui étaient postés devant les sièges, les professeurs eux presser les élèves pour qu'ils s'assoient dans les plus brefs délais. Leurs cher prof de maths poussa même les filles qui n'avaient pas l'air de se dépêcher pour s'assoir vite fait. Hayley monta tout en haut sachant que cela allez être pire qu'ennuyant. Elle repéra son beau gosse préférée et lui fit un petit signe de la main avec un grand sourire, puis elle mis un coup de coude à Tess qui se trouva à coté d'elle et lui dit doucement:

« Je pense qu'au final on va parler de cannabis ou de capotes... »

Elle lui fit la moue, et fit semblant de s'étrangler pour montrer son ennuie mortel. Puis elle rit avec son amie et se tut quand la directrice arrêta le brouhaha des élèves avec un grand « silence ! ». Elle annonça le programme: le cannabis. Hayley leva les yeux au ciel, oui elle aurait préférée encore parler de capotes et de relations sexuels. Un policier s'avança et se présenta et mis en route le diaporama, Hayley se retourna encore vers Tess et lui fit comprendre par un geste des yeux qu'elle trouvait que le flic était pas mal

Comme elle avait prévu, l'ennui se faisait sentir au fur et à mesure que l'exposer avancer, tous les ans ils avaient eu droit à cela. Maintenant oui ils savaient que le cannabis était une drogue, que cela cause des séquelles à leurs cerveaux. C'était abuser. La jeune femme croisa les bras et fixa les diaporamas, quand elle vit quelques choses qui envoyèrent balader son ennuie d'un coup et laissa la jeune femme dans un profond embarra. Une photo d'elle en pyjama rose avec son nounours dans les bras entrain de manger le plus de chamallow possible, c'était lors d'un pyjama party que les filles avaient faite. L'ensemble des élèves se mit à rire en la fixant et le pointer même du doigt. Elle se sentit rougir de honte, elle jeta un regard à ses amies qui avaient l'air incrédule et aussi déboussoler qu'elle. Qui avait bien pu faire ça ? Lui mettre la honte de sa vie . Surtout ruiner sa réputation en à peine 2 secondes. Elle se leva et partit en courant du gymnase, quand elle ouvrit la porte elle se sentit de nouveau respirer et les larmes couler sur ses joues. Une rage l'envahie, elle se demander juste pourquoi ? Pourquoi elle ? Surtout qu'elle avait remarquée que son beau gosse se payait sa tête. Elle le savait que s'était fini pour elle, toutes ses années de lycée elle devrait assumer des surnoms idiots et des rires à son passage. Elle se vengerait de la personne qui lui avait fait ça, une rage montait doucement en elle. Pour le moment elle essaye de rassembler ses idées, la main appuyée contre le mur et la tête baisser, elle essayer aussi de ravaler ses larmes qui couler sur ses joues, mais n'y arriver pas. Pourtant, elle avait fait en sorte que tout le monde l'apprécie, normalement ce genre de chose n'aurait jamais dû arriver

Puis derrière elle, elle entendit la porte s'ouvrir et se refermer. Elle se retourna pensant que c'était ses meilleures amies là pour la consoler et lui dire qu'elle irait bien et que tout le monde aurait oubliés cette petite photo compromettante dans une semaine et que tout redeviendrait comme avant. Mais elle ne vit pas ses amies, non.
(c) Bloody Storm



Merry christmas and happy new year !
« Dashing through the snow, in a one-horse open sleigh, Over the fields we go, laughing all the way. Bells on bob-tail ring, making spirits bright! Oh, what fun it is to ride and sing a sleighing song tonight. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Administratrice

Messages : 512
Date d'inscription : 06/01/2014
Métier ou études : Journaliste pour The Nome Nuggets
Statut : En couple avec Gwennaelle Morgan, et harcelée par une mystérieuse blonde.
Avatar : Hayley Williams
Crédits : Anaelle

MessageSujet: Re: The war begins [Ash & Hayley]   Jeu 4 Sep - 17:34

We used to be friends before foes.
Hayley & Ashley.

Tu l’entendais incessamment, ces murmures, ces gens qui se retournaient sur ton passage en riant, en chuchotant ou en te montrant même, pour les moins gênés, directement du doigt en pouffant de rire. Grandir, changer d’école, passer de la primaire, au collège, au lycée. Rien n’avait changé les choses. Tu étais la fille décalée, la fille qui avait un style vestimentaire vraiment bien à elle, la fille aux cheveux oranges, roses, qui adorait tester tout et n’importe. Mais surtout, tu étais la fille aux deux mamans. La fille aux gouinasses. Ouais, c’est comme ça qu’ils t’appelaient. Mais évidement, ils jouaient leurs faux culs devant tes mères, parce que personne ne voulait avoir d’ennuis avec le lieutenant Addams qui dirigeait le service de police de la ville. Cette année, les choses n’avaient pas plus changés. Tu n’osais même plus en parler à tes mères, tu connaissais leurs discours par cœur, tu pouvais même articuler en même temps qu’elle « Ne les écoute pas, ils disent ça parce qu’ils sont jaloux, et qu’ils ne comprennent pas. » Mais, jaloux de quoi ? D’avoir une famille qui sorte de la norme ? Ces mots là te détruisent plus qu’autre chose, le plus à sûrement été quand tout le monde à remarquer ton engouement vers une fille de ta classe, là, ça a été fini.

Gwennaelle Morgan. La fille du maire, une des nanas les plus populaires du lycée aussi. Tout le monde la connait, elle et sa bande de canon. Elles en bousculent des cœurs, et le tien est tombé pour la brune qui t’a d’ailleurs, soit prise en pitié, soit tu ne sais quoi, mais elle t’a intégré à sa petite bande, et, depuis quelques temps, tu vas au lycée, le cœur un peu plus léger.

Le cœur un peu plus rapide aussi, d’ailleurs. Tu passes pas mal de temps avec elle, quand elle est pas avec le reste de sa petite bande. D’ailleurs elle t’y a introduite. Les filles t’ont tout de suite bien accueillies, tu n’as pas subi de moqueries sur tes cheveux ou tes mères, elles ont été adorables, et malgré les préjugés que tu t’étais fait sur elle, -parce que oui, on jalouse toujours les plus populaire de l’école- t’as juste remarqué qu’en fait elles étaient super drôles, sympa, et peut être plus intelligentes que tous les idiots qui vous entoure. Tu t’es rapprochée de Gwen’, doucement, mais ça te convenait. Tu te marrais avec Tess, et l’autre brune, et Hayley, elle était toujours là à sortir un truc fun, ou parler de mecs. Tu te sentais un peu mieux, un peu plus acceptée, ça te faisait du bien, un bien fou. Puis tu n’es pas de nature timide, t’es même plutôt extravertie, alors elles t’ont vite acceptés, toi et tes trucs débiles pour attirer l’attention, pour les faire plier en deux de rire. T’es devenue la rigolote de la bande. Tes mères ont remarqués que tu revenais du lycée avec le sourire, et quand elles t’interrogent sur tes fréquentations, que t’évoques la fille du maire, tu vois leur sourire en coin, elles remarquent tes joues qui virent au rouge. Elles ne disent rien mais elles savent, elles l’ont peut être même su avant toi, que ton cœur, elle allait bientôt te l’arracher de la poitrine.

Enfin bref, aujourd’hui, tu les as rejoints. Toi, tu sais déjà ce qu’il va se passer parce que ta mère flic t’a parlé de la petite réunion que vous auriez le jour même. T’as même glissé un petit truc quelques minutes avant pour faire une petite blague rigolote à ton amie Hayley. Tu t’assoies à côté de la bande, les diapositives passent, tu poses ta tête sur l’épaule de Gwen’, te faisant aussi chier que le reste de la troupe, quand arrive enfin le fruit de ton œuvre. La photo de votre dernière pyjama party d’Hayley en mode pyjama rose. Les fous rires éclatent dans la salle alors que le flic changent rapidement la diapo’, sans comprendre. Tu souris, fière de ton coup. Mais quand tu vois tout le monde se retourner vers la blonde pour la pointer du doigt, et se moquer d’elle, tu comprends d’embler ton erreur. C’était censé faire rire, mais pas de cette façon. Hayley se lève et sort en courant et tu sens son cœur se serrer, la culpabilité t’assiège. Ce n’était pas censé être méchant, mais tu aurais du deviner, les jeunes de ce lycée son stupide, toi, tu voulais juste faire un petit clin d’œil à ton amie, mais ça a dégénéré.

Alors tu te lèves, attrapes ton sac, et pars à sa suite, jusqu’à pousser la porte, timidement, trouvant ton amie en pleurs. Tu t’avances vers elle, pose délicatement ta main sur son épaule, lançant un petit :

« Hayley, c’est ma faute, je suis désolée… Je pensais pas que ça … Enfin, c’était pas méchant, je te jure.. »



Please wrap your drunken arms around me, and I'll let you call me yours tonight. 'Cause slightly broken's just what I need. And if you give me what I want, then I'll give you what you like. Please tell me I'm your one and only. Or lie, and say at least tonight. When you turn off the lights I get stars in my eyes. Is this love? Maybe someday ∞


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Administratrice

Messages : 376
Date d'inscription : 31/12/2013
Métier ou études : Enquêteuse pour la Ghost hunter society
Statut : Célib'
Avatar : Ashley Benson
Crédits : (c) Liloo_59 (avatar) & Emi Burton (signature)

MessageSujet: Re: The war begins [Ash & Hayley]   Sam 6 Sep - 16:09


Ne joue point avec ton ami, de crainte que tu ne gagnes un ennemi. Ashley & Hayley

The war begins

La porte venait de s'ouvrir sur une personne, cette personne : Ashley. Elle lui dit alors d'une petite voix:

« Hayley, c’est ma faute, je suis désolée… Je pensais pas que ça … Enfin, c’était pas méchant, je te jure.. »

Hayley incrédule, la regarder avec un voile flou dans les yeux. Tout ce qu'elle avait réussi à articuler était un « quoi ? » Elle secoua la tête, bouleverser par ce qu'elle venait d'apprendre.
C'était donc elle, qui lui avait provoqué toute cette peine, toute cette honte. N'était-elle pas au courant qu'au lycée les élèves son méchant et cruel ? Hayley l'observé, elle écoutait à peine ses excuses, tout ce qui se passer dans sa tête était un bouillonnement permanent qui risquer d'exploser d'une minute à l'autre. Cette fille que Hayley avait considérée comme son amie venait délibérément de lui planter un couteau dans le dos. L'avait-elle fait exprès ? Elle lui retira d'un geste brusque sa main qu'elle avait posé sur son épaule et la fusilla du regard, puis elle lui dit sèchement:

« Tu crois quoi . Que je vais te pardonner pour ce que tu m'as faits ? »



Elle n'en pouvait plus, elle sentit la rage montait en elle petit à petit, elle l'a fixée mais ne voyait qu'en elle de la haine. Et dire que leur relation avait bien commencé, c'était assez dommage. Elles auraient pu être bonnes amies, et surtout embêter les autres ensembles. Mais bon le destin en avait décidé autrement. Tout ce qu'elle voulait c'était de lui cracher son venin, qu'elle souffre autant qu'elle avait souffert en ce moment. Oui, c'était une sensation bizarre : la vengeance. Elle lui dit alors en haussant le ton, presque en criant, elle avait croisée les bras et avait essuyée ses larmes d'un geste de la main:


«  Tu te prends pour qui ? T'as cru vraiment que t'aller me séparer de mes amies . C'était quoi ton plan machiavélique au final . Nous séparer pour avoir Gwen pour toi toute seule . »

Oui peut-être que la blonde psychotée un peu pour le coup mais bon, elle avait remarqué son petit jeu. La rousse draguait ouvertement son amie. Et maintenant qu'elle avait découvert qu'elle était capable de faire ça contre une amie, elle ne l'a laisserais pas sortir avec sa meilleure amie. Elle lui briserait surement le cœur et l'a séparé surement aussi de ses amies. Ashley n'était vraiment pas la bonne personne pour son amie, et elle ne l'a laissé jamais, oui jamais la toucher. Elle ferait tout pour que Gwen se rende compte de la personne qu'elle avait devant elle. Une fille fourbe, une fille qui inflige de la peine, une fille qui trahit ses amies. La jeune femme était vraiment hors d'elle en ce moment, elle lui fit un petit sourire satisfait, et la pointa du doigt, même elle la poussa au niveau de l'épaule avec son doigt en lui disant un peu plus bas le visage crispé de colère:

« Rêve pas trop ma vieille ! Je serais toujours là pour te mettre des bâtons dans les roues ! »

En tout cas c'était dit, et cela soulager de déverser sa haine envers la jeune fille qui venait de lui faire mal. Elle avait vraiment pris cette image comme un affront contre elle, et elle se battrait jusqu'au bout pour redorer son image et anéantir son ennemi. Oui maintenant Ashley était considéré comme son ennemi, et elle va souffrir, elle avait cru souffrir pendant ses années collèges, et pourtant elle n'avait encore rien vu. Car quand on agresse une blonde, la blonde prend toujours sa revanche ! Elle aurait pu lui dire encore beaucoup de choses, mais elle savait où appuyer pour faire mal, oui en ce moment même elle avait activé en mode grosse garce. Elle espérer que ses amies en tout cas la soutiendraient elle et se détacherais d'Ashley. Elle souriait toujours de manière que non vous ne voudrez pas qu'ont vous souris comme cela et elle s'approcha d'elle pour lui assener le coup de grâce:

« Gwen, elle en a rien a faire de toi, elle a juste eu pitié ! »

Le combat entre les deux filles venait d'être lancé... Et Hayley montrait un tout autre visage. Ashley allez payer sa petite blague.

(c) Bloody Storm



Merry christmas and happy new year !
« Dashing through the snow, in a one-horse open sleigh, Over the fields we go, laughing all the way. Bells on bob-tail ring, making spirits bright! Oh, what fun it is to ride and sing a sleighing song tonight. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Administratrice

Messages : 512
Date d'inscription : 06/01/2014
Métier ou études : Journaliste pour The Nome Nuggets
Statut : En couple avec Gwennaelle Morgan, et harcelée par une mystérieuse blonde.
Avatar : Hayley Williams
Crédits : Anaelle

MessageSujet: Re: The war begins [Ash & Hayley]   Lun 8 Sep - 19:10

We used to be friends before foes.
Hayley & Ashley.

Tu n’y pouvais rien toi, si les choses avaient mal tourné. Pourtant, c’était prévisible, mais quand tu as poussé la porte du gymnase, t’avais le cœur plus lourd que Pattie Anderson, la fille obèse du lycée. Tu n’as jamais voulu blessé qui que ce soit, peut être tu as pris confiance trop vite dans cette popularité soudaine dont tu jouissais auprès des filles, et puis, disons le clairement, les yeux de biches de Gwen’ te faisait perdre la tête depuis déjà bien des années. Mais tu t’en veux, tu t’en veux parce que t’as pas voulu ridiculiser ton « amie ». Mais tu ne la connais pas assez bien pour déterminer ses réactions, par contre, tu connais le monde du lycée, sans pitié, et t’aurais du anticiper tout ça, tu ne peux que laisser les remords te dévorer alors que tu la vois pleurer comme si on venait de lui annoncer une seconde fois que sa famille était morte. Tu t’excuses auprès d’elle, espérant que ce serait suffisant, persuadée qu’elle comprendrait que tu n’étais pas un monstre, que vous pourriez redémarrer sur des bases normales après cela. Mais non, rien de ce que tu n’attends d’elle ne vient.

Elle te regarde, incrédule, comme si tu venais de lui dire qu’il y avait un OVNI au dessus de ta tête, en lâchant un « quoi ? ». Bien sûr, elle ne s’attendait pas à ce que tu sois la coupable de cette farce qui a mal tourné. Sa main vire la tienne avec une violence à laquelle tu n’es pas habituée. Tu fronces les sourcils, reculant d’un pas, préférant prendre tes distances, on ne sait jamais comment les gens réagissent quand ils souffrent. Son regard te transperce et tu as du mal à comprendre pourquoi elle fait tout une montagne pour une simple photo. Etait-ce si important que ça à ses yeux, sa popularité ? Sans doute, pour quelqu’un qui n’a que ça. « Tu crois quoi . Que je vais te pardonner pour ce que tu m'as faits ? » Tu la regardes avec des yeux ébahie, t’as l’impression d’avoir fait un truc horrible alors qu’à tes yeux c’était innocent.

« Mais enfin, calme toi, je voulais pas.. »

T’essayes de calmer le jeu, mais son regard trahissait clairement la colère en elle. T’as le cœur lourd, et tu ne l’avoues pas, mais un tantinet brisé. Tu n’aimes pas faire du mal, c’est contre tes principes. Tu ne veux pas perdre ton amie, enfin, ce qui aurait pu l’être, tu vis le rejet, encore une fois, et t’as mal, t’as mal quand ses yeux crient qu’ils te détestent à sa place. Mais tu n’as pas le temps de te détendre, elle essuie fièrement ses larmes et te crache :«  Tu te prends pour qui ? T'as cru vraiment que t'aller me séparer de mes amies . C'était quoi ton plan machiavélique au final . Nous séparer pour avoir Gwen pour toi toute seule . » Tu la fixes, dubitative. Mais qu’est-ce qu’elle raconte ? Elle est tarée ? Ok. Paranoiaque.  Tu vas songer à lui prendre un rendez vous avec ta mère psychologue. Tu hoches la tête négativement.

« Mais n’importe quoi ! »

C’est tout ce que tu trouves pour te défendre, qu’est-ce qu’il y a a dire de plus ? D’un côté, oui tu aimerais Gwen’ pour toi, mais jamais, tu n’as pensé à la séparer de ses amis. Ton cœur se serre. Que va-t-elle penser d’ailleurs, la jolie brune quand la folle blonde ira lui raconter tout ça, avec sa version des faits ? Tu paniques, mais tu gardes ton sang froid. « Rêve pas trop ma vieille ! Je serais toujours là pour te mettre des bâtons dans les roues ! » C’est de la folie, mais là tu comprends que le retour en arrière n’est pas possible. Elle te pousse, et son air de garce t’as juste envie de lui encastrer la tête contre le mur derrière vous. Tu la fixes moqueusement, pas le moins du monde intimidée.

« Essaye, vas y, je regarde. Tu vas faire quoi hein ? T’auras trop peur de te casser un ongle. »

T’es fière de ta vanne, parce que tu sais qu’elle est pimbèche sur les bords. Pourtant ça continue de te tordre le cœur. Elle s’approche de toi et supprime la moindre distance entre vous pour te lancer, froidement : « Gwen, elle en a rien a faire de toi, elle a juste eu pitié ! » Tu sens ta bouche s’ouvrir, se fermer, tu sais pas quoi rétorquer. Là elle a tiré là où ça faisait mal, et c’est à ton tour de sentir la rage bouillonnée en toi. D’accord. Elle voulait jouer, let’s play. Les poings serrés, tu fixes déjà le sol, serrant les dents, ton cœur frappe ta poitrine, t’as mal, ces mots t’ont déchirés l’âme, parce que Gwen, tu l’as dans la peau.

« Espèce de… »

Et tu te rues sur elle, lui tirant les cheveux, la foutant au sol, la ruant de coup, autant que tu peux. C’était trop. C'était de la méchanceté gratuite, mais le plus blessant, c'est que tu doutais, et si elle avait raison? T'es pas de nature violente, mais le coeur à ses raisons.




Please wrap your drunken arms around me, and I'll let you call me yours tonight. 'Cause slightly broken's just what I need. And if you give me what I want, then I'll give you what you like. Please tell me I'm your one and only. Or lie, and say at least tonight. When you turn off the lights I get stars in my eyes. Is this love? Maybe someday ∞


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Administratrice

Messages : 376
Date d'inscription : 31/12/2013
Métier ou études : Enquêteuse pour la Ghost hunter society
Statut : Célib'
Avatar : Ashley Benson
Crédits : (c) Liloo_59 (avatar) & Emi Burton (signature)

MessageSujet: Re: The war begins [Ash & Hayley]   Jeu 11 Sep - 20:21


Ne joue point avec ton ami, de crainte que tu ne gagnes un ennemi. Ashley & Hayley

The war begins

Elle avait cette attitude qui commençait à fortement agacer Hayley, elle n'avait pas l'air de comprendre la gravité des choses, de ses faits ! Oui, elle venait de la blesser fortement, et avait surement brisé son futur couple avec le quarterback, enfin ça d'un côté la blonde s'en foutait un peu. Y en a pleins des garçons qui la trouver super-jolie ! Enfin après cette photo peut être pas ! Elle c'était même dit qu'il avait pris une vidéo d'elle et qu'ils le mettraient sur le net, c'était trop à supporter. Elle était en mode drama queen, alors que Ashley essayer de se défendre, mais tout ce qu'elle pouvait dire passer vraiment très haut dessus de la jeune fille. Hayley continuée son petit cinéma pour pousser à bout la rousse, oui car au fond la blonde elle voulait pour le moment juste lui faire du mal comme elle lui en avait fait !
Et pour le coup ça commençait à marcher, la rousse commença à se rebiffer, avec son air moqueur elle lui envoya:

« Essaye, vas y, je regarde. Tu vas faire quoi hein ? T’auras trop peur de te casser un ongle. »

Ca faisait doucement rire Hayley, car oui peut-être d'extérieur elle avait cet air de pimbêche mais au final, elle n'avait jamais rechigné à se salir les mains. Chez elle avant que ses parents meurent il y avaient des souris de laboratoire, de nombreux produits chimiques et non elle n'avait pas peur de s'en approcher. De plus elle n'avait pas peur d'elle ! D'une fille avec les cheveux rouges ? Jamais, et surtout habiller comme une sauvageonne . Ne fallait pas déconner ! Hayley avait quand même plus de classe !  Et ce qu'elle pouvait faire ? Beaucoup de choses en tout cas, en tout cas, elle était contente de sa petite stratégie car Ashley révéler enfin son vrai visage ! Au final, elle n'avait fait que jouer un jeu avec elle et ses amies sont surtout avec Gwen. Elle se jura de tout lui raconter dans les moindres détails. Hayley prononça sa phrase, qui elle le savait aller surement anéantir la jeune femme qui lui faisait face ou alors la mettre dans une colère noire. Mais elle savait que plus tard elle s'en souviendrait toujours, c'est le genre de phrase qui vous reste toute votre vie. Et d'ailleurs Hayley pensa qu'Ashley se poser déjà cette question, est-ce que Gwen m'apprécie vraiment ? Ou a-t-elle juste pitié de moi ?

Elle vit Ashley serrer les poings elle avait l'air hors d'elle, Hayley lui fit un grand sourire de victoire. Oui pour elle, elle avait tout gagné. Elle fixe le sol et lui dit alors: « Espèce de… »
Espèce de quoi ? La blonde attendait, mais tout ce qui arriva ce n'était pas des paroles mais un corps qui la poussa violemment au sol, elle poussa un cri de surprise. Elle ne s'attenter pas à tant de violence de sa part. Hayley aurait cru que la première à sauter sur l'autre ça serait elle, mais non. Hayley ne compris pas tout de suite ce qui se passer, et donc avait mis un temps infini à se défendre en essayant de lui griffer le visage et de lui tirer les cheveux. Elle essaya de reprendre le dessus et donc de passer au-dessus d'elle, mais la rousse avait l'air vraiment d'enrager. La blonde lui envoya quelques petites insultes au passage pendant qu'elle essayé de l'a mordre ou de la griffer. La blonde n'en pouvait plus non plus, et d'un côté ça l'a soulagé vraiment de lui taper dessus de toutes ses forces. Elle lui envoya des coups de genou dans le ventre pour se dégager et gémissez de douleur à chaque coup qu'elle prenait. Les deux jeunes filles commençaient à rouler sur le côté, quand elles heurtèrent le mur, ou quelque chose de dur, dans tous les cas ça les avait arrêtés dans leurs roulades éffrener.

Quand Hayley entendit du bruit autour d'eux, des encouragements pour une pour l'autre, ça renforça son désir de massacrer la rousse quand elle entendit son prénom sondé.  Mais la petite bataille fut vite arrêtée, les deux jeunes filles firent séparer par deux ou trois profs. Hayley se releva, un professeur de maths l'a tenante fermement, elle halète, le visage rougi par l'effort et les coups et elle essaye de se dégager de son emprise pour pouvoir frapper encore un peu Ashley. Elle ne put alors que lui crier dessus:

« T'es vraiment qu'une sale trainée ! M'attaquer comme ça ! »

Elle se retourna vers son professeur de maths et lui fit des yeux doux, se faisant passer pour une victime. Elle lui dit alors les yeux encore brillants de tout à l'heure:

« Monsieur, c'est elle ! Je lui ai rien fait et elle m'attaque ! »

Mais le prof ne l'écouta pas et envoya illico presto les deux jeunes filles chez le proviseur !

(c) Bloody Storm



Merry christmas and happy new year !
« Dashing through the snow, in a one-horse open sleigh, Over the fields we go, laughing all the way. Bells on bob-tail ring, making spirits bright! Oh, what fun it is to ride and sing a sleighing song tonight. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Administratrice

Messages : 512
Date d'inscription : 06/01/2014
Métier ou études : Journaliste pour The Nome Nuggets
Statut : En couple avec Gwennaelle Morgan, et harcelée par une mystérieuse blonde.
Avatar : Hayley Williams
Crédits : Anaelle

MessageSujet: Re: The war begins [Ash & Hayley]   Dim 5 Oct - 20:46

We used to be friends before foes.
Hayley & Ashley.

Tout était passé très vite, la colère t’avait envahi, tu savais que tu ressentirais de la tristesse de laisser cette émotion te guider plus tard, mais là, c’était trop, tu endurais trop de méchancetés de la part de tous depuis trop longtemps, tu n’avais fait ça que pour faire rire, absolument pas pour la ridiculiser, tu étais persuadée que ça l’amuserait, toi tu t’en serais moquée si l’on avait mis une photo de toi en pyjama, mais tout le monde n’est pas comme toi, tu as parfois du mal à le comprendre. Tu serres les dents. Tu te rues sur elle, à vrai dire, t’as pas vraiment réfléchi, t’as juste foncé, la colère guidant des gestes que tu regretterais sans doute plus tard, et que tes mères te forceront à rembourser. Le temps paru s’arrêter, un attroupement ne tarda pas à se former autour de vous, chacun encourageant sa combattante préférée, évidemment, la gosse majorité était pour cette foutue pimbèche, tu peux dire ce que tu veux, elle est plus populaire que toi. Elle tente de reprendre le dessus et tu fais tout pour l’en empêcher, Hayley prend s’en doute pour son grade, mais tu prends aussi. Elle subit sûrement toute la frustration que tu retiens depuis toutes ses années, tous les piques, les agressions que t’as subi, toute la rage accumulée, aujourd’hui tu l’évacues. C’est mal, tu le sais, mais tu es incapable de te contrôler, ça a été la goutte de trop. Vous firent plusieurs roulés boulés, vous aviez l’air de deux lionnes enragées, ça avait l’air sans fin, personne ne vous séparait, jusqu’à l’arrivée des professeurs.

Quand le corps professoral arrive pour vous séparez –non sans mal-, tu tentes de te débattre pour continuer, ils se mettent à plusieurs pour vous contenir. T’as le visage rouge, la respiration sifflante, t’as l’arcade qui saigne, le nez rougit. T’as pris des coups de cette saleté de cafard vicieux. « T'es vraiment qu'une sale trainée ! M'attaquer comme ça ! » Tu craches à ses pieds alors qu’un prof te tire par l’épaule et t’engueule. « Monsieur, c'est elle ! Je lui ai rien fait et elle m'attaque ! » Tu lèves les yeux au ciel, t’arrives pas à y croire.

« C’est ça, joue à l’innocente, encore, salope ! »

Le prof’ de math soupira en vous envoyant au bureau du proviseur et ta gorge se serra, tu te calmais un peu et tu réalisais le pétrin dans lequel tu venais de te mettre. Vous êtes escortées jusqu’au dit bureau, et le proviseur vous accueille, la mine grave et dépité.

« Jeunes filles, je ne veux aucune explications, vous n’êtes pas des sauvages enfin ! Vous aurez chacunes des retenues et des punitions à accomplir. Comme ramassez les ordures de l’école, à deux. »

« Quoi ? Avec elle ? Mais ça va pas ! »

Oops. C’était sorti tout seul.






Please wrap your drunken arms around me, and I'll let you call me yours tonight. 'Cause slightly broken's just what I need. And if you give me what I want, then I'll give you what you like. Please tell me I'm your one and only. Or lie, and say at least tonight. When you turn off the lights I get stars in my eyes. Is this love? Maybe someday ∞


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Administratrice

Messages : 376
Date d'inscription : 31/12/2013
Métier ou études : Enquêteuse pour la Ghost hunter society
Statut : Célib'
Avatar : Ashley Benson
Crédits : (c) Liloo_59 (avatar) & Emi Burton (signature)

MessageSujet: Re: The war begins [Ash & Hayley]   Sam 18 Oct - 17:01


Ne joue point avec ton ami, de crainte que tu ne gagnes un ennemi. Ashley & Hayley

The war begins

Les cheveux décoiffer, le visage bouffie et rouge, une arcade en sang, Hayley était dans un état épouvantable. Ah oui et elle avait les yeux gonflée, car elle avait pleuré pour le coup de la photo. Hayley en était malade de cette photo et elle se vengerait c'était certain. Ashley devra peut-être quitter la ville vue tout ce que pensée Hayley à ce moment même. Elle pensa à mettre du poisson pourrit dans son casier, lui taguer son casier, répandre une sale rumeur sur elle, du genre qu'en fait c'est une fausse lesbienne qui couche avec tous les mecs de la ville. Elle pourrait même essayer de la prendre en photo nue ? Assise les bras croisés dans le bureau du directeur, Hayley était en train de réfléchir à mille manières de se venger. Elle écoutait à peine son directeur qui l'ait engueuler et leurs faisait un sermon. Oui c'est mal de se battre, surtout dans les couloirs de l'école, c'est vraiment pas digne de jeunes filles comme nous c'est sûr, quoi que Ash c'était carrément son genre. C'était sûr. La jeune fille tiqua quand leurs directeur leurs annonça:

« Jeunes filles, je ne veux aucune explications, vous n'êtes pas des sauvages enfin ! Vous aurez chacune des retenues et des punitions à accomplir. Comme ramassez les ordures de l'école, à deux. »

Hayley était carrément en colère, elle ramassait les ordures ? Ramasser Ashley en fait ? Oui parce que la rousse maintenant faisait partit des déchets de l'école pour Hayley, c'était fini. Plus aucune réconciliation n'était maintenant possible. Tel une étape de la glycolyse irréversible. De plus la rousse faisait des commentaires qui n'étaient peut-être pas obligatoire:

« Quoi ? Avec elle ? Mais ça va pas ! »

Hayley l'a regarda avec un air supérieur en lui crachant limite dessus avec un pff tu t'es regarder avant de parler. Tout une attitude dédaigneuse. Elle recroisa les bras et détourna le regard de Ashley, elle pouvait plus la voir en peinture. Comment avait-elle fait pour la suporter au départ ? Pensée qu'elle serait peut-être son amie ? Cette fille ? Qui n'a vraiment rien pour elle ! En plus elle ne savait même pas se mettre en valeur, comme Hayley. Hayley recoiffa ses cheveux et regarda son directeur dans les yeux, elle essaya de minauder un peu, elle avait de bonnes notes, elle était impliquer dans la vie du lycée et elle n'avait jamais causer de problèmes. De plus ses parents venaient de mourir dans un accident, cela lui donner parfois quelques petits avantages bien mérités. A part aujourd'hui, elle lui dit alors d'une voix implorante et agacée:

« Franchement je vois pas pourquoi je suis là, c'est elle qui à commencer. Elle m'a mis la honte devant tous mes amis et je devrais nettoyer les ordures par sa faute ? C'est vraiment injuste ! »

OLa blonde sentit alors quelque chose lui couler au niveau du nez lentement, quelque chose de visqueux et glisser jusqu'à sa lèvre supérieur, elle passa sa langue dessus et tapota avec son doigt. Elle eut un goût métallique qui lui emplit la bouche. Elle regarda son doigt et vis le rouge du sang qui lui couler du nez. Elle abattit vivement sa femme sur le bureau du directeur pour lui chopper ses mouchoir et en mis sur son nez. L'affolement l'avait atteinte, Ashley lui avait-elle péter le nez ? Le pire c'est qu'elle n'avait pas vraiment l'argent pour ce le refaire faire, et elle voulait pas être toute sa vie défigurée comme Rocky. Elle tourna la tête, les yeux noirs vers Ashley prête a lui sauter dessus une deuxième fois, elle prit la peine d'articuler bien ses mots pour qu'elle comprenne:

« Ta vie est fini chérie. »

(c) Bloody Storm



Merry christmas and happy new year !
« Dashing through the snow, in a one-horse open sleigh, Over the fields we go, laughing all the way. Bells on bob-tail ring, making spirits bright! Oh, what fun it is to ride and sing a sleighing song tonight. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Administratrice

Messages : 512
Date d'inscription : 06/01/2014
Métier ou études : Journaliste pour The Nome Nuggets
Statut : En couple avec Gwennaelle Morgan, et harcelée par une mystérieuse blonde.
Avatar : Hayley Williams
Crédits : Anaelle

MessageSujet: Re: The war begins [Ash & Hayley]   Lun 20 Oct - 9:19

We used to be friends before foes.
Hayley & Ashley.

Je jure que cette pouffiasse va payer. Toute mon humanité, ma compréhension, ma pitié, mon envie de me faire bien voir et de m’intégrer se sont envolées. Cette blondasse me cherche, parfait, elle me trouve, mais elle va voir que malgré ma petite taille, je suis plus teigneuse que j’en donne l’air. Le directeur nous lance des leçons de moral et j’écoute seulement d’une oreille, encore trop furieuse et trop occupée à lui lancer des regards assassins. Je la déteste, j’étais loin de deviner que ce serait le début d’une longue guerre sans fin. J’ai le cœur qui cogne contre ma poitrine quand il nous annonce qu’on va devoir faire des punitions ensemble. Il est taré, il veut qu’on se rebatte ou qu’on fasse un mort ? Ca va arriver, y’a pas de doute à ça, je suis instoppable, et je sens qu’elle aussi. Je redresse un sourcil moqueur et calculateur quand elle me regarde de haut. Elle se prend pour quoi la pétasse, la leçon de tout à l’heure ne lui a pas suffit ? Bon, j’en ai pris pour mon grade, mais elle a prit plus cher elle, pas vrai ? J’espère, en tout cas. « Franchement je vois pas pourquoi je suis là, c'est elle qui à commencer. Elle m'a mis la honte devant tous mes amis et je devrais nettoyer les ordures par sa faute ? C'est vraiment injuste ! » Je lâche un ricanement moqueur, disant narquoisement.

« Oh pauvre petite. Réveille toi princesse la vie est pas juste et tu l’as autant cherché que moi. »

Je sens le regard réprobateur du proviseur sur moi et je me stoppe, soupirant lassée de la supporter. J’ai envie de le lever et de lui foutre sa tête blonde dans le bureau du directeur mais bon, là je crois que je ne pourrais vraiment plus me défendre et que je me fais virée du lycée, tuée par mes mères, bref, mauvaise idée. Je vis Hayley prendre des mouchoirs et suivit ses mouvements, elle saignait du nez, et je ne pouvais pas m’empecher de m’en sentir satisfaite. Je ne me reconnaissais pas, mais tant pis. Je lis facilement sur ses lèvres : « Ta vie est fini chérie. » Et je ne peux pas retenir un sourire moqueur et un petit rire.

« Autant que la tienne princesse. » je murmure en me levant alors que le principal nous donne une note avec pour consigne de ranger le placard du concierge.

« Tiens on va retrouver ta famille, les rats. » je lâche toute guillerette.



Please wrap your drunken arms around me, and I'll let you call me yours tonight. 'Cause slightly broken's just what I need. And if you give me what I want, then I'll give you what you like. Please tell me I'm your one and only. Or lie, and say at least tonight. When you turn off the lights I get stars in my eyes. Is this love? Maybe someday ∞


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Administratrice

Messages : 376
Date d'inscription : 31/12/2013
Métier ou études : Enquêteuse pour la Ghost hunter society
Statut : Célib'
Avatar : Ashley Benson
Crédits : (c) Liloo_59 (avatar) & Emi Burton (signature)

MessageSujet: Re: The war begins [Ash & Hayley]   Mer 22 Oct - 18:56


Ne joue point avec ton ami, de crainte que tu ne gagnes un ennemi. Ashley & Hayley

The war begins

"Oh pauvre petite. Réveille toi princesse la vie est pas juste et tu l'as autant cherché que moi. »

Hayley voulait l'a voir morte, enterrer sous dix mètres de terre et que plus personne ne parle d'elle. Elle pourrait même l'a frappé tout de suite avec la boule de neige qui trônait sur le bureau de leur proviseur et l'enterrerais elle-même. Bon débarras ! Au moins ses méchancetés ne feraient plus de mal à personne, surtout pas à Hayley. Mais bon Hayley serait soulagé d'un coup toute sa colère aurait disparut mais elle ne voulait pas se retrouver en prison à cause d'elle. On aurait eu la paix mais à quel prix ? Hayley poussa un long soupir et lui tira la langue pour lui dire « cause toujours ». Hayley le savait que trop bien que la vie était injuste, tout lui était arrivé dans la gueule cette année, alors qu'elle elle avait encore ses deux mères chérie à disposition.

Hayley essaya de stopper l'hémorragie brutal qu'elle avait subi au niveau de son nez tout en prononçant des menaces à la Addams. Il fallait le reconnaître, elle était une adversaire à sa taille, elle ne renoncerait pas aussi facilement qu'une autres filles. Avec elle il allez y avoir du défis. Hayley suivi du regard Ashley qui se leva et pris la note du directeur, Hayley le papier par dessus l'épaule de la rousse et fit la moue. Nettoyer le placard du concierge ! C'était vraiment injuste.

« Tiens on va retrouver ta famille, les rats. » lança t'elle guillerette.

Hayley lui arracha des mains le papier vivement en lui lançant sèchement « Donne-moi ça ! » elle s'avança et lui donna un coup de fesse qui envoya la rousse dans le mur. Hayley se retourna vers elle mit sa main devant sa bouche et parut désoler:

« Oh pardon j'avais pas vu tes grosses fesses, faudrait peut-être penser a faire un régime. »

Elle lui fit un grand sourire satisfait et sortit du bureau dans un éclat de rire. Même si elle ne le montrait pas sa remarque l'avait vraiment touchée. Sa famille ? Elle n'en avait plus et Ash le savait très bien, si elle voulait jouer avec les sujets sensibles, c'était partit ! Elle s'empressa de filer dans le couloir sans montrer que sa remarque l'avait touché. Il ne fallait pas montrer de faiblesse devant cette fille sinon elle s'en servirait contre elle. Elle arriva devant la loge du concierge et frappa à la porte. Elle regarda Ashley en lui faisant une grimace.

« Alors ? On a du mal ? »

Elle se posta à coter de la porte main sur la hanche en attendant que le concierge ouvre et regarda Ashley arrivait. Elle lui fit un petit sourire et lui demanda:

« Tu penses que tes momans chéries vont être fières de leur fille ? »

Elle insista sur le mot momans, juste pour se moquer d'elle. Tout le lycée savait que c'était une fille à ses mamans. La blonde regarda ses ongles l'air totalement désintéresser par sa réponse s'il y en avait une. Tout ce qu'elle voulait c'était l'énerver. C'était tout. Elle s'était mise dans la tête de lui faire passer cette heure de colle de la pire façon qu'il soit. Elle lui jettera peut-être même des trucs à la figure quand le concierge ne les regarderaient pas. En parlant de concierge il ouvrit sa porte et posa ses yeux sur les deux jeunes femmes dont Hayley qui lui tendit le papier.

(c) Bloody Storm



Merry christmas and happy new year !
« Dashing through the snow, in a one-horse open sleigh, Over the fields we go, laughing all the way. Bells on bob-tail ring, making spirits bright! Oh, what fun it is to ride and sing a sleighing song tonight. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Administratrice

Messages : 512
Date d'inscription : 06/01/2014
Métier ou études : Journaliste pour The Nome Nuggets
Statut : En couple avec Gwennaelle Morgan, et harcelée par une mystérieuse blonde.
Avatar : Hayley Williams
Crédits : Anaelle

MessageSujet: Re: The war begins [Ash & Hayley]   Ven 24 Oct - 7:11

We used to be friends before foes.
Hayley & Ashley.

On venait à peine de quitter le bureau du professeur que les hostilités reprenaient déjà. Hayley m’envoya le plus énorme quoi de cul de l’histoire de l’humanité, m’envoyant littéralement voler contre un mur que je pris de plein fouet. Je lâchais un petit gémissement de douleur, serrant les dents et les poings, me retenant de ne pas me jeter sur elle une fois de plus. Elle prend un air faussement innocent, lançant une de ses remarques acides. « Oh pardon j'avais pas vu tes grosses fesses, faudrait peut-être penser a faire un régime. » Je lève les yeux au ciel, pourquoi m’a-t-on accablé d’un poid pareil pour le reste de la journée ? Je soupire, esquissant un sourire mesquin.

« Vu comment j’ai volé, je parlerai plutôt des tiennes Matthews. Vu tous les mecs qui doivent y passer, faudrait penser à les vider de temps à autre, tu crois pas ? »

Et bam. Je crois qu’on est à égalité. Non, c’est pas assez, mon bras est toujours douloureux. Elle accélère pour me distancer et je la laisse, au moins je peux respirer un peu. J’arrive finalement à sa hauteur, la rejoignant alors qu’elle frappe à la porte du concierge. « Alors ? On a du mal ? » Je lui offre un sourire forcé.

« J’essayais d’éviter ton odeur fétide. Les douches, tu connais ? »

Rien ne l’arrête celle là, elle continue, me provoquant. « Tu penses que tes momans chéries vont être fières de leur fille ? » Je lâche un petit rire alors qu’elle fait mine finalement de s’en foutre. Je la pousse, pas spécialement violemment, mais juste assez pour lui faire comprendre qu’elle me tape sur les nerfs. Le concierge ouvre à ce moment et je prends un air normal alors que la pimbèche lui tend le papier et qu’il nous fait signe de le suivre, nous donnant finalement à chacune de quoi faire le ménage et nous désignant la porte au fond. Je soupire, me dirigeant avec le matériel là bas alors qu’il nous laisse en nous disant qu’il a des toilettes à déboucher et qu’il reviendra après. Pour le coup je suis heureuse qu’on ai pas à le faire. Je balance à Hayley le balais.

« Tiens t’as l’habitude de t’en prendre. »

Je ricanne dans mon coin, commençant à faire la poussière de ce placard miteux avant d’hurler comme pas possible : une araignée aussi grosse que ma main venait de tendre son fil et pendouillait juste devant moi.


Please wrap your drunken arms around me, and I'll let you call me yours tonight. 'Cause slightly broken's just what I need. And if you give me what I want, then I'll give you what you like. Please tell me I'm your one and only. Or lie, and say at least tonight. When you turn off the lights I get stars in my eyes. Is this love? Maybe someday ∞


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Administratrice

Messages : 376
Date d'inscription : 31/12/2013
Métier ou études : Enquêteuse pour la Ghost hunter society
Statut : Célib'
Avatar : Ashley Benson
Crédits : (c) Liloo_59 (avatar) & Emi Burton (signature)

MessageSujet: Re: The war begins [Ash & Hayley]   Mar 28 Oct - 14:58


Ne joue point avec ton ami, de crainte que tu ne gagnes un ennemi. Ashley & Hayley

The war begins

Elle avait vraiment le dons d'agacer Hayley cette Ashley Addams, son petit sourire, son tons supérieur, son ricanement de hyènes, tout. Même sa tête insupporter Hayley. Elle n'en pouvait plus, elle voulait la voir souffrir, l'a voir cracher ses tripes par terre, la rendre misérable. Et elle fera tout pour le faire. Hayley l'a remettra à sa place qu'importe ce qu'elle doit faire. Le petit déhancher avait vraiment mis K.O la rousse, enfin ! Mais sa réplique n'était pas des plus plaisante. Hayley roula les yeux désespérer par cette fille qui lui faisait de la peine. Elle ne connaissait rien d'elle et elle se permettait de juger sa vie. Des petits amis, Hayley n'en avait pas vraiment eu, c'était plus des flirts qu'autre chose, en plus Hayley était vierge. Hayley lui fit un petit sourire et répliqua sèchement:

« Parle pour toi ! »

Hayley avait dit cela sans se retourner en trottinant jusqu'à la loge du gardien, elle avait laissée Ashley sur le carreaux. Hayley appuyer contre le mur écouta Ashley qui lui répliquer qu'elle puait. Que c'était puéril, le niveau était très bas. Quand Hayley répliqua en parlant de ses momans chéries, Ashley l'a poussa, Hayley leva les bras en l'air en signe de défis et se ressaisit quand la porte s'ouvrit sur le gardien. La blonde lui donna le papier avec un petit sourire hypocrite. Non elle ne venait pas de se prendre il y a deux minutes la tête avec une rousse dans le couloir. Les deux jeunes filles suivent alors le concierge à l'intérieur de sa loge, il leurs montre une porte au fond. Hayley soupira en coeur avec Ashley, elle tourna son regard vers elle et lui fit un regard sombre. Tout ça c'était de sa faute. Hayley attrapa un sceau et un chiffon que le gardien avait laissé là pour briquer les meubles. La blonde se prit alors un balais dans la tête, il tomba dans un grand fracas. Hayley secoua la tête en regardant la rousse. Elle n'avait vraiment que cela a faire.

« Tiens t’as l’habitude de t’en prendre. »
Elle leva les yeux au plafond et croisa les bras, elle ricanait dans son coin et franchement n'aurait pas dû.

« Déjà on dit se prendre un râteau et non un balais... Si tu connais pas la différence t'es mal barré. »

Elle lui fit un sourire satisfait et secoua la tête genre je suis meilleure que toi quoi que tu dises. Hayley se baissa et ramassa le balais et commença par passer la serpillère par terre vue qu'elle avait hérité du balais. En ce moment les taches ménagères elle avait l'habitude, en ayant que pour seul parent une tante qui s'en foutait. Il fallait bien faire le ménage sinon la maison allait devenir une porcherie. C'est certainement à cette époque qu'elle est devenue un peu maniaque sur les bords. Hayley sursauta quand Ashley cria, plutôt hurla. Elle avait vu un fantôme ou quoi ? Hayley regarda vers la rousse pour voir la raison de son hurlement. Une araignée, c'est vrai c'est moche et ça surprend. Mais Hayley ne voulant pas montrer sa peur, même si son visage affichait une expression de dégout.

« Alors t'as peur de plus petit que toi ? »

Hayley attrapa une pelle en plastique et écrasa vivement l'araignée contre le meuble. Dégueulasse, elle émit un petit grognement de dégout quand elle entendit l'araignée se briser sous sa pelle. En tout cas cela faisait une belle trace sur le meuble. A la base, cela se voulait sympa. Hayley fit un grand sourire, elle n'avait même pas prévu ce coup là, mais c'était super bien jouer de sa part. Ashley allait devoir nettoyer ce truc écrasait. Sur un petit ton enjouée elle lui indiqua:

« Va falloir que tu nous frottes ça ! »

La blonde sifflotant, heureuse, repris son balais et continua à nettoyer le sol.

(c) Bloody Storm



Merry christmas and happy new year !
« Dashing through the snow, in a one-horse open sleigh, Over the fields we go, laughing all the way. Bells on bob-tail ring, making spirits bright! Oh, what fun it is to ride and sing a sleighing song tonight. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: The war begins [Ash & Hayley]   

Revenir en haut Aller en bas
 

The war begins [Ash & Hayley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La boule de Madame Irma :: Machine à remonter le temps-