Partagez | 
 

 "And i set fire to the Rain " pv Aviva

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Membre du mois
avatar

Membre du mois

Messages : 395
Date d'inscription : 11/11/2014
Métier ou études : Travaille pour devenir photographe ( surtout seule en réalité) et serveuse
Statut : Je suis aux yeux des autres en couple, je suis aux yeux de Wyatt en couple avec elle. Pourquoi est ce qu'a mes yeux, j'ai l'impréssion de n'être qu'une emmerdeuse?
Avatar : La sublime Taissa Farmiga
Crédits : night sky.

MessageSujet: "And i set fire to the Rain " pv Aviva   Jeu 13 Nov - 8:30

And i set fire to the Rain
Ma vie n'est qu'un long flot de poison. Mon enfance étant misérable, le décès des personnes que j'aimais le plus, mon goût prononcé pour m'attirer des ennuis. Les personnes avec qui je traîne, ne devraient pas être fréquentés normalement. Oui, il m'arrive de fumer ou encore de me droguer. Ma mère ne s'en rend pas compte, de toutes façons elle est morte depuis longtemps. Qui s'occupe de faire  manger? La vaisselle? D'aller faire des courses? Moi, encore et toujours moi. Ça fait des années que ça dure, même lorsque je rentre a 6h elle s'en fiche. Elle n'est plus présente, c'est un peu comme si j'étais seule. Sans famille, sans amis... Je suis une orpheline parmi tant d'autre.  Je n'ai personne sur qui compter, personne sur qui je peux pleurer ou me reposer. Je suis seule, tout simplement. Mais jusqu'à quand?

Je me dirige, la rage au cœur, vers Lobster Street, la rue où l'on peut retrouver beaucoup de personnes riches. J'ai déjà volé dans ce quartier, personne ne s'en ai rendu compte, mais je l'ai fais. Avec beaucoup de plaisir même. Je suis en pleine crise d'adolescence alors que je vais être une adulte, c'est marrant, non? Ce que peut faire des traumatises dans une vie. La mort, la rancune, la haine, le délaissement, la peine...Tout ceci m'a tué a petit feu. Désormais je suis plus la même. Je ne veux que vengeance et colère. Violence et passion.
La paysage est si différent du petit endroit où je vis, encore ça va mieux. Nous avons déménagé sous ma demande. Notre ancienne demeure étai un véritable trou a rat. On ne pouvait pas passer a deux dans la salle de bain, encore moi dans la cuisine. Et je dormais sous les toits. Oui, un peu comme dans Charlie et la chocolaterie. Mais ça n'a rien de fantastique, je ne vais pas pouvoir hériter d'une usine comme celle de Willy Wonka, malheureusement.
Je ne suis pas là pour parler d'un rêve de gamin, non. Mais pour aller voir une parfaite garce. Ma très chère Aviva. Je ne comprends pas pourquoi elle m'en veut, mais ça ne passe pas. Dès qu'on se voir on s’agresse. Je la hais tellement...Mais en même temps elle m'attire, je ne comprends pas ce que c'est. Je n'ai jamais rien ressenti de tel. Nul ne le sait d'ailleurs, je l'ai gardé en un parfait secret Tout au fond de moi, ce qui laisse place au dégoût que j'éprouve  a son égard. C'est normal que je la hais tout de même. Elle a embrassé mon copain. Pardon, mon ex. Qui suite a ça, c'est fait plaqué mais bon. Pourquoi n'avait-il pas tenté de se débattre? Si il m'aimait réellement, il l'aurait envoyé bouler. Mais là rien, il était resté de marbre, un sourire béat aux lèvres. Je pense que les deux ne pensaient pas que j'allais les gifles. J'y suis allée même trop fort, la tête de a blonde s'est beaucoup décaler. Et la chose la plus étrange c'est que j'ai aimé ça. Les voir ébahit, leur faire mal...Cela m'a offert une grande réjouissance.  Je suis sadique et alors? De toute façon, y a que ça de vrai chez moi..

Je sonne a la porte, gonflée a bloc. Je ne compte pas la laisser s'échapper sans avoir souffert. J'attends seulement quelques minutes sur le seuil de l'entrée J'ai pu mémoriser le numéros et comment est faite sa porte, elle est vraiment jolie. Mais lorsqu'elle ouvre, je laisse échapper un "oh". Pas celui qu'on fait qu'en on est triste, ni celui qu'on fait quand on trouve ça mignon. Mais bel et bien l'étonnement. Aviva est en petite tenue, qui lui moule parfaitement toutes ses formes. Pourquoi j'ai l'impression que tout ne va pas se passer comme prévu?

.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre du mois
avatar

Membre du mois

Messages : 254
Date d'inscription : 11/11/2014
Métier ou études : Etudiante en médecine elle veut se spécialisé en pédiatrie. Et, gardienne de petit frère à mis-temps.
Statut : En couple, enfin normalement.
Avatar : Emma Beautiful Roberts
Crédits : tearsflight / Emi Burton.

MessageSujet: Re: "And i set fire to the Rain " pv Aviva   Ven 14 Nov - 0:01



J'ai des cicatrices plein la peau et quelques-unes dans mes souvenirs.

Deux jours que je suis enfermé, deux jours que je marmonne sans cesse que je me retourne dans mon lit et que je n'autorise personne à venir me voir comme si j'étais une princesse trop gâtée. J'ai embrassé l'amoureux d'Aliénor, on traîne ensemble depuis qu'on est gamin, on s'apprécie et a toujours été proche mais je me sens presque... Coupable ? Je ne sais pas quoi dire d'autre, je me sens mal d'avoir fait ça et la baffe que la petite Jackson m'a donné été mérité, sans mentir j'ai fini ma nuit dans le lit de Wyatt ledit ex-copain et je n'ai pas regretté le moins du monde, je vais loin je le sais mais en ce moment c'est peut-être le seul truc qui m'a fait me sentir bien et importante aux yeux de quelqu'un. Ça n'ira pas plus loin que ça je le sais, on ne va pas se balancer des "je t'aime", non, c'est la baise, rien que la baise, et peut-être le fait de se comporter comme un couple je ne sais pas, mais il est libre et je le suis aussi même si mon coeur est hanté par Aliénor. Son prénom fait naître en moi des sentiments contradictoires à la fois positif et négatif. Un côté de moi a envie de la tuer, l'autre de l'embrasser à en perdre le souffle.
Puis soudainement je me décide à sortir mon visage de l'eau qui a commencé à essayer d'emplir mes poumons. Je ne suis pas suicidaire et si jamais j'avais décidé de me tuer je ne me noierai pas, c'est la manière la plus cruelle de mourir, mon regard dévie sur mon téléphone, un message de Wyatt, qu'importe je le lirai plus tard je tergiverse trop pour être clair avec lui. Bien sûr je me sens bien avec lui, même très bien, je comprends pourquoi miss casse-couille sortait avec lui, il est parfait. Mais il ne fait pas battre mon coeur autant qu'elle. Ce jour, où elle a embrassé un garçon dans la cour, quand je me dirigeai vers elle j'ai fondu en larmes. Devant elle, devant sa clique d'amis tous plus étranges les uns que les autres et je suis parti en courant. Tous ont compris, sauf elle, et j'ai commencé à la haïr profondément et cette haine est malheureusement devenue réciproque. Chaque coup, chaque pique me font mal mais me rapproche de cet ange déchu.
Encore une fois ma tête ressort de l'eau avant que je n'ai commencé à me noyer réellement, ça lui ferait plaisir à cette fille j'en suis certaine, moi aussi j'ai des phases sombres, elle se drogue, bois, fume, moi je fume bois et me fais du mal, du moins me faisait, on m'a repris en main, ma nounou du moins car mes parents s'en foute complètement en vérité, pas que ça me dérange loin de là mais bon. La seule chose qu'ils aient bien choisie chez moi . Mon prénom, synonyme de caractère et de force, moi ça m'évoque le feu en réalité mais je ne sais pas vraiment pourquoi, c'est bizarre non ? Parfois je me dis que je suis indigne de ce prénom, que je ne suis pas assez forte pour l'avoir. L'eau se vide, doucement et moi je me rince ne m'attardant pas sur mes cuisses ni mon ventre, trop ronde. En ce moment je tombe dans la spirale infernale que se nomme la boulimie vomitive, manger vomir encore et encore, pour quoi faire ? Maigrir sans se priver ? Peut-être, mais je sais que Wyatt l'a remarqué, que Nounou l'a remarqué, que... Tous l'ont remarqué, mais quand je me regarde dans le miroir je me trouve trop ronde trop petite, trop imparfaite. Encore je me regarde dans le miroir vêtu simplement d'un soutien-gorge et d'une culotte comme si c'était normal, ma joue meurtrie n'est pas maquillé aujourd'hui ça me déconcentré encore plus. Quand quelqu'un sonne je descends directement à demi nue et me retrouve en face d'elle. Aliénor, un petit gémissement sort de sa bouche et mon cerveau refuse de fonctionner soudainement. " Bonjour... " J'ai l'impression d'être une petite fille prise en faute.  " "entre je t'en prie..." Il y a une certaine fatigue dans ma voix, ma gorge et en feu mon ventre joue du tam-tam et ma tête refuse de fonctionner. Une haine sourde est là, et en même temps j'ai envie de l'embrasser. Sans lui laisser le temps de répliquer je vais faire du thé et je m'étonne moi-même en le réussissant à la perfection. Je m'assis à côté d'elle, toujours en sous-vêtements l'air provocant, sexy, mais innocent également
Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre du mois
avatar

Membre du mois

Messages : 395
Date d'inscription : 11/11/2014
Métier ou études : Travaille pour devenir photographe ( surtout seule en réalité) et serveuse
Statut : Je suis aux yeux des autres en couple, je suis aux yeux de Wyatt en couple avec elle. Pourquoi est ce qu'a mes yeux, j'ai l'impréssion de n'être qu'une emmerdeuse?
Avatar : La sublime Taissa Farmiga
Crédits : night sky.

MessageSujet: Re: "And i set fire to the Rain " pv Aviva   Ven 14 Nov - 15:53

And i set fire to the Rain
Peu de personnes se soucient de moi, de ce que je peux ressentir. Selon eux, je ne suis rien. Je ne mérite pas qu'on fasse attention a mon petit être. Beaucoup doivent voir en moi, qu'une salope de premier rang. Celle qui fait tout pour pourrir la vie des autres. Peut être que c'est vrai, mais dans le fond je suis souffrante. Les larmes qui coulent sur mon visage le soir, en entendant les complaintes de mes sœurs. Suis-je folle? Je crois, mais je ne sais pas si c'est la drogue qui fait cet effet là. C'est normalement impossible de ressentir ça. Ce peut-il que la drogue nous fait entendre les êtres décédés? Je ne le pense pas, mais alors pourquoi? Tant de question, mais pas de réponses.
On me reproche aussi mes fréquentations, mais n'ont-ils pas encore compris?  Se sont les seuls qui se fichent de ce que je suis, je sais bien que si jamais j'avais besoin d'aide, jamais ils ne viendraient m'aider. Ils me laisseraient dans mes problèmes. C'est comme ça avec eux. On ne peut pas complètement leur faire confiance. J'ai essayé déjà, d'ouvrir mon cœur. Mais la personne en question, m'a blessé. L'homme avec qui je me sentais bien, m'a trahit. Embrasser cette fille, était pour moi affreux. Il ne m'a jamais fais autant de mal. Est ce que je l'aimais? Non, vraiment pas. Mais j'étais un peu attachée a lui, tout de même. Il me rassurait, et il me prenait souvent dans ses bras. Mais encore a cause d'elle, cette fille, elle veut a tout pris me faire du mal. Me faire souffrir. Pourquoi? Que lui ai-je fais, non de dieu? Je n'ai jamais voulu la haïr, ni même vouloir lui faire du mal. Je pense même si elle ne me haïssait pas autant, je l'aurais dragué. Ouvertement oui, et on aurait passé des nuits de folie.  Désormais c'est mon quotidien. Je ne veux que la voir souffrir, mais je veux aussi quelque chose d'elle. Mais je ne sais pas quoi, enfin pas vraiment. Que de mystères...Si ça continue je vais ouvrir un cabinet de détectives privés.

On me traite aussi de folle. De suicidaire et de danger public. Je suis folle selon eux, car je vole, fume, me drogue et bois. Bon passons ce détail. Danger public? J'ai déjà mis le feu a une voiture, mais ce n'était pas ma faute. Ça m'est retombée dessus, mais ce n'était pas moi. Je traînais avec des filles, quand elles ont eux envie de rire, elles ont pris un briquet et leur bouteilles de téquilla. C'est assez impressionnant de voir des feu d'artifice devant vous. Bon, passons aussi ce détail. Pas la peine d'en faire tout un plat. Je suis aussi suicidaire, car selon eux, je joue avec le mal. Je m'amuse avec le feu, flirte avec la mort et les ténèbres. Mais ce qu'ils ne savent pas, et ce qu'ils ne voient pas. Ce sont les traces sur mes bras, la douleur que je m'inflige chaque soir. Ouvrant mes poignets, laissant échapper des sanglots. Même ma mère ne s'en rend pas compte. On dirait des fois qu'elle se fout de tout, de moi...J'espère que je ne finirais pas comme elle, mais j'ai des doutes. Elle est folle a lier, je finirais comme elle. Bon, j'espère juste de ne pas finir ma vie manger par mes chats. Ouais, je suis sure que ma mère va finir comme ça, charmant n'est ce pas?

Elle me fais entrer, je perds d'un coup toutes mes motivations. Et ça n'a rien a voir avec le fait que je me dégonfle. Mais bel et bien sa tenue. Oh mon dieu, elle a un corps magnifique. Vraiment je ne pensais pas qu'elle pouvait être comme ça en réalité. Pourquoi est-elle comme ça? Pitié,, ne me dites pas qu'elle est avec lui. Sinon,je risque de vraiment m'énerver.
Je m'installe a côté d'elle sur son canapé. Sa maison est sympa. Bon, d'accord, je vais parler franchement. Sa maison mesure cinq fois la mienne. Enfin, je pense, si ce n'est pas plus. Sa décoration, simple mais sophistiquée est vraiment belle. Non, je ne dois pas perdre de vue la raison de ma venue. Je suis là pour mettre les points sur les i.
"-Tu dois bien savoir la raison, pour laquelle j'ose venir chez toi. Tout le monde l'aurait deviné...Donc, je suis vraiment, vraiment...Non, mais bon sang! Tu peux pas t'habiller?! Tu me troubles là! "

Je détourne la tête, refusant de continuer de fixer sa poitrine. Elle est vraiment, mais genre vraiment canon. Et hyper attirante. Pitié, faites qu'elle mette un T-Shirt et un short. Sinon,y a des chances pour que je ne puisse pas pouvoir continuer cette discussion.
.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre du mois
avatar

Membre du mois

Messages : 254
Date d'inscription : 11/11/2014
Métier ou études : Etudiante en médecine elle veut se spécialisé en pédiatrie. Et, gardienne de petit frère à mis-temps.
Statut : En couple, enfin normalement.
Avatar : Emma Beautiful Roberts
Crédits : tearsflight / Emi Burton.

MessageSujet: Re: "And i set fire to the Rain " pv Aviva   Ven 14 Nov - 18:18