Partagez | 
 

 "Crois-tu que nos peines un jour se taisent.Que nos plaies se referment.Tu me répondras sait-on jamais.Le passé peut renaître.." Avec Wyatt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Membre du mois
avatar

Membre du mois

Messages : 395
Date d'inscription : 11/11/2014
Métier ou études : Travaille pour devenir photographe ( surtout seule en réalité) et serveuse
Statut : Je suis aux yeux des autres en couple, je suis aux yeux de Wyatt en couple avec elle. Pourquoi est ce qu'a mes yeux, j'ai l'impréssion de n'être qu'une emmerdeuse?
Avatar : La sublime Taissa Farmiga
Crédits : night sky.

MessageSujet: "Crois-tu que nos peines un jour se taisent.Que nos plaies se referment.Tu me répondras sait-on jamais.Le passé peut renaître.." Avec Wyatt   Mar 25 Nov - 0:42


Dis moi tes blessures...Je te dirais les miennes...
Je me sentais bien. Tellement bien, si confiante. Je n'aurais jamais imaginé pouvoir faire confiance a quelqu'un comme ça. Me laisser guider par un inconnu me semblais surréaliste. Sachant que je n'aime pas trop les hommes. Cruels et sournois, ils ne manquent jamais un occasion de tourner leur veste. Je hais les hommes a cause de mon père. La douleur qu'il a fait subir a ma mère et impardonnable, même si je n'aime pas cette dernière. La souffrance qu'il m'a causé, en envoyant au paradis mes sœurs. Mes anges, elles veilleront sur moi plus tard.  Quand je saurais enfin prendre ma vie en main. Pour le moment, elles me hantent la nuit. Quand je tombe enfin dans les bras de Morphée, elles arrivent, bien décidées a me faire payer ma lâcheté. Est-ce ma faute si je n'ai pas pu les sauver a temps?  Si je n'ai pas pu être au bon moment au bon endroit? Normalement non, mais j ne peux pas arrêter de penser, que tout ceci est en partie ma faute. J'entends des voix qui me e disent sans cesse M'accusant de leur pertes et me faisaient peur. Je suis un monstre oui, je le sais. Je ne mérite pas de vivre, je le sais aussi. Je ferais tout pour ramener mes sœurs, même si je devrais me sacrifier pour cela.

Je venais seulement de me réveiller. Les larmes coulaient encore. Comme chaque jour, je faisais ces cauchemars. Toujours plus insistant les uns des autres. Je haïssait dormir, voilà pourquoi j'ai commencé a me droguer. Je pensais que cela allait m'aider a dormir, espérant ne plus avoir a faire avec ces voix. Mais je me trompais, jamais je ne serais tranquille. Toujours elles me poursuivront, sans répit elles vivront. Je refuse juste d'admettre la vérité. Je me levais de mon lit, essuya au passage mes larmes,  bien petit pour une adolescente comme moi, cherchant un short et un débardeur avec les mains. Dans ce grand océan qu'est ma chambre, j'ai toujours autant de courage.

Tentant de réveiller la personne qui dormait avec moi, avec mon autre main. Mais en vain, elle dormait profondément. Peut être rêvait-elle de s'enfuir? De pouvoir échapper a mon existence. Au fond de moi, j’espérais bien que non. Même si je n'étais pas amoureuse de lui, je tenais vraiment a lui. Ses bras qui se situaient autours des miens, me disant de sa voix rassurante que tout ira bien. Le seul qui puisse m'approcher sans que je n'ai envie de lui hurler dessus. Oui, je l'appréciais réellement. Mais si j'avais su ce qu'il allait me faire, jamais je ne lui aurais fais confiance.

-"Wyatt debout! " Je disais ça, mais au fond je devais bien le savoir, jamais je n'aurais du lui faire confiance.

good vibes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nome's Resident

Messages : 9
Date d'inscription : 23/11/2014
Métier ou études : étude de droit.
Avatar : Evan Peters
Crédits : //

MessageSujet: Re: "Crois-tu que nos peines un jour se taisent.Que nos plaies se referment.Tu me répondras sait-on jamais.Le passé peut renaître.." Avec Wyatt   Sam 29 Nov - 9:34

lowd.
Ft. Aliénor & Wyatt

Ce jour-là, je m'étais obligé à avaler un somnifère une fois qu'Aliénor dormait paisiblement. Je voulais dormir, arrêter de penser, me laisser m'évader. Des pilules qui offrent le sommeil. Un Paradis. Mais d'un côté, j'ai une certaine crainte face à cette substance, j'ai cette continuelle peur d'en devenir accroc.
La chambre d'Aliénor est un bazar constant, ce qui la qualifiait sûrement. Mais j'étais bien, bien ici et bien avec elle. Pourtant, il y avait toujours cette chose qui me bloquait, qui me tenait la nuque. Je n'arrivais pas à l'aimer.
D'un côté j'avais besoin cette affection, et elle en avait aussi besoin. Je n'aurais jamais continué à jouer à ce jeu si j'avais su comment cela allait se terminer.

Une douce voix parvint jusqu'à mes oreilles, tentant de me réveiller. Mes paupières se fermèrent fortement, refusant d'ouvrir les yeux et je laissai un léger grognement s'échapper de ma gorge. Pourquoi n'ai-je pas profité de cette instant ?
Doucement, je me mis sur le dos. La lumière de la pièce me fit légèrement grimacer avant de poser mon regard sur Aliénor. Un léger sourire se dessina sur mes fines lèvres tandis que je me redressai sur mes coudes, émergeant lentement.

Mh, tu es bien trop matinale Ali. Disais-je d'une voix endormie.

Mes mèches blondes se bataillaient sur le sommet de ma tête. Mon temps de réaction dénonçait mon enthousiasme pour le matin. J'exerçai une légère pression sur mes bras pour me redresser un peu plus, afin de déposer un rapide baiser contre la commissure de ses lèvres. Je voulais juste qu'elle se sente bien, en confiance. Même si je ne ressentais rien de vraiment fort pour elle, elle était importante pour moi.
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre du mois
avatar

Membre du mois

Messages : 395
Date d'inscription : 11/11/2014
Métier ou études : Travaille pour devenir photographe ( surtout seule en réalité) et serveuse
Statut : Je suis aux yeux des autres en couple, je suis aux yeux de Wyatt en couple avec elle. Pourquoi est ce qu'a mes yeux, j'ai l'impréssion de n'être qu'une emmerdeuse?
Avatar : La sublime Taissa Farmiga
Crédits : night sky.

MessageSujet: Re: "Crois-tu que nos peines un jour se taisent.Que nos plaies se referment.Tu me répondras sait-on jamais.Le passé peut renaître.." Avec Wyatt   Ven 12 Déc - 13:39


Dis moi tes blessures...Je te dirais les miennes...
Je le regardais, lui la personne en qui je voyais un confident et un ami précieux. Même si une sonnette d'alarme sonnait, me prévenant d'un éventuel danger. Mais je ne fis pas attention, j'avais accordé ma confiance a une personne comme moi. Personne ne l'appréciait ou très peu. Je pensais qu'il me comprenait, mais je me trompais. On s'entendait si bien, comment cela a-t-il pu disparaître? Ne me laissant qu'une fine sensation de haine et de dégoût envers lui? Je ne sais pas, je ne sais plus. Il déposait un léger baiser sur mes lèves, pour beaucoup cela aurait été fabuleux, mais pour nous s'était notre façon de montrer qu'on était là pour aider l'autre.

«Et oui, mais ma mère doit être entrain de manger ses cigarettes. Je dois aller lui donner a manger.»
Il connaissait ma relation avec ma mère, elle était très tendue. Je ne l'aimais pas, jamais je n'ai ressenti un sentiment positif envers cette femme, froide et énervante. Personne ne connaissait qui elle était vraiment, ils pensaient détenir la vérité, mais les rumeurs des fois sont bien trompeuses. Une fois ils lisaient qu'elle était la femme modèle et le mari avait pété un calibre.  Ou sinon, la femme faible et abattue par la mort de ses enfants, ne sortait plus de sa chambre. Cette dernière n'était pas tout a fait fausse, elle ne sortait plus de sa chambre certes, mais pas pour les même raisons. Ses enfants, elle s'en fichait. Elle pleurait son époux, celui qui était partit sans elle. L'abandonnant a une vie misérable. Et en lui laissant un petit cadeau, moi.  Oui, ma mère est un monstre, j'ai toujours pensé que je vivrais mieux sans elle. Et c'est le cas.

J'ouvrais la fenêtre, laissant un courant d'air passer. Refusant de repenser au cauchemar qui me hantait depuis trop d'années. Il le connaissait aussi, celui-la. Mais jamais en détail, je en voulais pas voir de la pitié dans ses yeux en me regardant. Je voulais voir un regard différent sur moi, pas celui auquel j'ai eu le droit pendant des mois. «Tu viens manger un truc ou tu préfère rester au lit?» Simple question, simple demande entre ami. Rien de plus a nos yeux. Avec le temps, je pense qu'on aurait pu devenir bien plus proche que de simples amis. Vraiment, je l'appréciais. On serait peut être devenu des meilleurs amis..

good vibes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: "Crois-tu que nos peines un jour se taisent.Que nos plaies se referment.Tu me répondras sait-on jamais.Le passé peut renaître.." Avec Wyatt   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Crois-tu que nos peines un jour se taisent.Que nos plaies se referment.Tu me répondras sait-on jamais.Le passé peut renaître.." Avec Wyatt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La boule de Madame Irma :: Machine à remonter le temps-