Partagez | 
 

 " Si tu m'aimes, je serais toujours dans ton cœur." ~ Ludy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Membre du mois
avatar

Membre du mois

Messages : 76
Date d'inscription : 30/11/2014
Métier ou études : Le lycée, ce piège pour adolescent. La prison des jeunes.
Statut : Je suis amoureux, d'une belle créature venue tuot droit d'un rêve. De la charmante jeune fille vivant près de moi depuis quelques temps déjà, mon incroyable et magnifique voisine : Wendy.
Avatar : L'adorable Colin Ford
Crédits : night sky.

MessageSujet: " Si tu m'aimes, je serais toujours dans ton cœur." ~ Ludy   Dim 1 Fév - 0:24


Le Ludy c'est la vie...
Ludy
Je me promène. Non en faite je déambule au milieu ds couloirs. C'est ce que je fais sans cesse. Je ne m'arrête pas vraiment. Sauf si on essaye de me contacter par des voix, des signes, des bises...Mais je reste un peu ailleurs. Je n'ai pas le cœur a mes études. Ni même le cœur de vivre loin d'elle. Ca fait un mois et demi que nous sommes ensemble. Un mois et demi de tendresse et d'amour sincère. C'est magnifique. Je me sens si bien, mais en même temps si mal. Dès que je ne suis pas près d'elle, je peux en perdre la tête. Et le fait que j'aille au lycée n'arrange rien. Nous nous voyons un peu moins souvent qu'au début. Et ça me fais mal. J'ai toujours cette boule dans ma gorge quand je passe devant sa maison et qu'elle dort toujours, ou quand le matin j'attends devant ma fenêtre pour voir si elle est réveillée ou non. Dans le cas positif je vais lui dire bonjour, sinon je la vois seulement le soir. Pendant l'heure où laquelle je devrais faire mes devoirs, mais je préfère sacrifier des heures de sommeil que ne voir ma petite ami vingt minutes par jour. Je pense que je serais mort a petit feu au bout d'un moment. Bien que je peux si je le souhaite l'inviter a la maison, j'évite vraiment de le faire. Ce n'est pas comme ci ma famille était étrange mais c'est tout comme. Je n'ai pas envie qu'elle voit les armes de mon père, ni qu'elle voit ma mère toujours occupée...et encore moins mon frère faire ses occupations aussi bien nocturnes que quotidienne. Et puis je ne fais pas confiance a Peter pour qu'il soit gentil avec elle. Du coup je n'aime pas l'emmener chez moi. Je crois qu'elle n'a pas encore vu ma chambre réellement. Pourquoi pas bientôt? J'y penserais la prochaine fois. Maman m'a expliqué que les filles aiment bien qu'on montre sa chambre. Je sais pas pourquoi, moi je n'étais pas pressée de voir la chambre de Wendy. Mais ses pères m'avaient déjà forcé a entrer dedans alors que je n'étais pas encore avec elle. Mais sur mon visage devait se lire mes sentiments. Ceux que je ne savais pas cacher. Quel mauvais comédien je fais. Heureusement que je suis doué en arts plastiques. Jamais je ne pourrais faire du théâtre si je le souhaitais.

Je me suis fais arrêté plusieurs fois par des filles, mais aussi pa des garçons. Quand est ce qu'il vont comprendre que je ne fais pas de sport? Et que le hockey ressemble a du chinois pour moi. Ce n'est pas ma faute si je suis écossais et que j'ai beaucoup voyagé, mais qu'aucun sport ne m'a marqué. Je suis le troupeau de moutons. C'est un peu ce que nous sommes. Un vulgaire troupeau, obéissant a un maître. Et ce maître est un directeur. J'arrive un peu dehors. Après on doit aller manger, mais j'ai besoin de prendre l'air. J'en peux plus. C'est dur de rester assis sans rien faire. Plus ça va, plus je me dis que je voudrais être comme Wendy. Non je ne veux pas être une fille, mais étudier comme elle. A domicile. Elle n'a pas a voir tous ces gens. Elle n'a pas a subir ce que je subis. Elle a subis plus que moi, je le sais bien, mais voilà. Pour le moment c'est ma tête qui risque d'exploser. Et si cette fille n'arrête pas de me parler je risque de lui demander de me laisser.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre du mois
avatar

Membre du mois

Messages : 72
Date d'inscription : 27/11/2014
Métier ou études : Fait l'école a la maison.
Statut : En couple, avec un merveilleux garçon qu'elle aime depuis un bon moment.
Avatar : Grace Victoria Cox
Crédits : Merenwen / hedgekey

MessageSujet: Re: " Si tu m'aimes, je serais toujours dans ton cœur." ~ Ludy   Dim 1 Fév - 1:13


Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou.
Ludy
J'ai l'impression d'être dans un pays étranger, les gens crie, je ne sais pas pourquoi, ils se frappent, se poussent, s'insultent. J'ai l'impression d'être en pleine jungle, peut-être que j'aurai aimé que le lycée soit un peu plus calme. J'ai accepté d'y aller pour une semaine, d'observation, pour voir comment son ce passe, pour voir mon petit ami accessoirement. J'ai une petite angoisse qui me tord le ventre, et si Luke n'est pas là ? Qu'est-ce que je fais ? Je m'assois seule à une table ? Je lui envoie un message ? Je sais pas vraiment. Papa m'a dit que ça serait bizarre pour moi de retourner en cours, ça me changerai de la maison, de la professeur qui vient chez nous tous les jours. C'est vrai, c'est étrange, je ne connais pratiquement aucun visage, il faudrait que je sorte de la maison, j'ai la description de ce que fait mon cousin d'Ulrich devant les yeux, il a la lèvre blessée et un bleu en dessous de l'oeil. J'ai un flash qui revient, je ne veux pas le voir, je veux juste ignoré sa souffrance, comme tout le monde, mais je ne peux pas. Connor me fait un signe et viens s'occuper de son ami de suite, j'aimerais qu'il lui avoue ce qu'il ressent, c'est dommage autrement. Mes pères n'ont pas insisté pour que j'aille au lycée, j'ai demandé à y aller. Sortir va me faire du bien, je le sais, on me dis toujours que je suis trop maigre et trop blafarde, mais j'y fais jamais attention, je m'en fiche un peu en réalité qu'on me trouve trop pâle. Les gens trouvent aussi mes yeux trop bleus et presque flippants, moi j'aime mes yeux, ils sont comme ceux de Connor, la couleur de nos cheveux est de nos yeux est caractéristique de notre famille, enfin de notre branche familiale, des beautés nordiques avec les cheveux foncés, c'est normal ! Enfin, on pense que ça l'est, les autres nous regardent souvent bizarrement quand on sort dehors faire les courses, parfois je les entends murmurés que je suis trop bien pour lui, j'avoue que je comprends pas forcément. Je vois de moins en moins Luke, ça me fait mal au coeur, il se couche plus tard pour pouvoir discuter avec moi, je suppose qu'il ne veut pas que je vienne chez lui pour le moment, sa famille est, spéciale ? Je trouve la sienne plus bizarre que la mienne, je veux dire, je suis la seule fille, je suis la princesse, mes parents nous aiment moi et Connor et nous sommes des anges, peut-être que chez Luke c'est l'anarchie ? J'en ai aucune idée, c'est fort possible selon moi, en tout cas j'aimerait bien la voir au moins une fois, j'ai déjà vu sa chambre, mais je n'y suis jamais vraiment aller. Des garçons viennent m'accoster, là aussi je ne comprends pas tout ce qu'ils disent, ils parlent trop vite et trop fort. Quand j'aperçois une fille près de Luke je vois de suite rouge, mais je reprends mon calme, me dirige vers eux et embrasse Luke. C'est fou ce que ça fait du bien d'être dans les bras de notre âme soeur, ça fait longtemps que je n'ai pas pus le prendre dans mes bras ou l'embrasser comme ça. La fille pousse un cri d'indignement et s'en va, pendant que tout le monde nous regarde, puis recommence leurs activités aussi passionnantes soit-elle. Un mois et demi que nous sortons ensemble, c'est bientôt la saint-valentin, je sais déjà quoi lui offrir, j'aime lui faire des cadeaux, c'est une sorte de preuve d'amour. « Bonjour chéri...» Je suppose qu'il se demande ce que je fais là, alors je vais lui expliquer. « Je passe une semaine dans ton lycée, et si je le veux je pourrais m'inscrire, dans ta classe, j'ai une classe en plus... Sinon tu vas bien ? » Comment passé du coq-à-l'âne chez les Jenner, c'est terriblement gênant, alors mes lèvres se reposent doucement sur les siennes, je suis définitivement accroc, je n'en peux rien.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre du mois
avatar

Membre du mois

Messages : 76
Date d'inscription : 30/11/2014
Métier ou études : Le lycée, ce piège pour adolescent. La prison des jeunes.
Statut : Je suis amoureux, d'une belle créature venue tuot droit d'un rêve. De la charmante jeune fille vivant près de moi depuis quelques temps déjà, mon incroyable et magnifique voisine : Wendy.
Avatar : L'adorable Colin Ford
Crédits : night sky.

MessageSujet: Re: " Si tu m'aimes, je serais toujours dans ton cœur." ~ Ludy   Lun 2 Fév - 1:29


Le Ludy c'est la vie...
Ludy
Quand elle arrive je me demande si c'est un rêve ou un cauchemar. Excusez moi, mais ma petite amie qui arrive comme ça , sans prévenir et qui m’embrasse c'est un magnifique instant. Mais aussi...je sais qu'elle est arrivée jusqu'ici avec au moins cinq personnes qui lui ont parlé. Et ça...c'est le cauchemar. Disons que dans mon lycée y en a des sympas, d'autres...se sont des cons. Désolé de ce langage mais c'est vrai. Ils sont grossiers, méchants, idiots, in-intéressant...Bref, je ne veux pas qu'elle soit seule avec eux. Je souris aussi quand elle lance un regard a la fille puis vient poser ses douces lèvres sur les miennes. J'ai envie de la remercier parce qu'elle vient enfin de me débarrasser d'un pot de colle, mais aussi que ce geste me refais vivre. Je me sens de nouveau respirer. De nouveau vivre. Je suis avec ma moitié. Je ne fais pas vraiment attention aux autres. Tous ces regards posés sur nous. Tous ces jugements sur nous. Mais moi ça ne m’atteins pas. Enfin, je ne sais pas si c'est le cas aussi de Wendy, donc automatiquement mes bras se retrouvent autour d'elle. Voulant la protéger de ce monde extérieur. Celui qui réduis certains en poussière. Enfin c'est une façon de parler, vu que personne encore a été transformé en poussière, donc...Je me perds je crois là. Je profite de ce baiser, comme je profite qu'elle soit encore dans mes bras pour l'écouter m'expliquer la raison de sa venue en terre inconnue. Je n'arrive pas a y croire. Une semaine avec ma belle. Une semaine où je ne serais plus sans elle. Une semaine sans demoiselles qui viennent me parler sans cesse. Et oui, c'est que je connais bien les Jenner et leur jalousie incroyable. Je ne veux même pas parler de Connor. Lui c'est un cas a part. Son oncle...c'est pareil. Ma Wendy je découvre ça petit a petit. Je me rends compte que dès qu'une fille me regarde dans la rue, elle glisse sa main dans la mienne, elle m'embrasse, elle met une main dans ma poche. Et elle lui fait un sourire, comme si c'était elle le prédateur et moi la proie.Oui ma chérie est jalouse. Mais je le suis aussi. Je ne pense pas qu'on soit comme Connor l'est avec son ami, mais nous sommes pas mal dans notre genre. Je pense que je ne dois plus ressembler a un artistes dès que je vois rouge, elle, elle ressemble toujours a une poupée...mais plutôt diabolique. «Oh mais c'est génial! Mais...tu es sure de vouloir faire ça? C'est vraiment dur des fois Wendy...je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit.» Je préfère le lui demander, je pense que je préfère la savoir chez elle, bien et aimé. Que dans un lycée où les gens n'hésiteront pas a l'embêter. Je sais que certains vont sortir des blagues par rapport a son si joli prénom. Je ne sais pas, mais moi quand j'entends «Wendy» je la vois elle et non l'autre dans le dessin animé.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre du mois
avatar

Membre du mois

Messages : 72
Date d'inscription : 27/11/2014
Métier ou études : Fait l'école a la maison.
Statut : En couple, avec un merveilleux garçon qu'elle aime depuis un bon moment.
Avatar : Grace Victoria Cox
Crédits : Merenwen / hedgekey

MessageSujet: Re: " Si tu m'aimes, je serais toujours dans ton cœur." ~ Ludy   Lun 2 Fév - 20:28


Dis moi que tu m'aimes, que la vie est belle, que ce monde est fou.
Ludy
La jalousie ? C'est familial. Papa hurle, Connor frappe, et moi ? Je suis plus démonstrative qu'eux. Moi, je montre mon amour, je lâche tout, je montre à ces filles que Luke m'appartient. Une fois, je lui ai laissé une trace dans le cou, et je suppose que pendant les jours où cette trace n'est resté sur son cou aucune fille ne lui a parlé. Je montre mon amour, je suis tactile, comme Connor, j'ai besoin de toucher la personne que j'aime, de l'embrasser, autrement j'ai du mal à rester calme. Les filles que je calme en mettant ma main dans la poche du jean de Luke, les filles qui s'enfuient quand je l'embrasse et fini avec un sourire adorable. Il faut qu'elles comprennent qu'il est à moi, que je ne le laisserai partir que le jour où il me dira qu'il ne m'aime plus. Il faut qu'elles sachent, qu'il n'est pas seul, qu'il a une petite amie qui peut griffer, une petite amie qui l'aime à un point inimaginable. Il faut qu'elles comprennent que son coeur m'appartient et que le mien lui appartient. Il faut qu'elles sachent toutes que je ne laisserai pas passer le moindre écart de leur part, un sourire, un effleurement, pendant cette semaine les filles vont avoir peur de moi. Mon Dieu, Connor déteint tellement sur moi c'est impossible. Son sourire est pour moi plus doux que du miel avec mon thé, plus doux que les guimauves avec le chocolat. Sa voix est la plus belle berceuse qu'il m'à était donnée d'entendre. Je suis amoureuse de Luke, je veux que tout le monde dans son lycée est au courant. Je veux que tous sachent que nous sommes sans doute le plus solide des couples de notre âge, que malgré le fait qu'il soit populaire et qu'il ne le voit pas il a quelqu'un, qu'il ne trompera jamais tant qu'elle sera là. Il me l'a dit, pendant une soirée où nous n'étions que tous les deux. Je l'aime. Je sais qu'il est trop bête pour montrer à tout le monde qu'il est en couple, mais je l'aime comme ça. « Je suis certaine, je veux être avec toi Luke, je veux pouvoir t'embrasser en plein milieu d'un cours quand le professeur ne regardera pas. Je veux manger avec toi chaque midi pendant une semaine. Je veux que tout le monde sache que tu n'es pas seule, que tu es amoureux, que je suis amoureuse.» Mes lèvres se reposent sur les siennes, alors que, encore une fois, je descends ses mains sur mes hanches, j'aime cette position, on se fond parfaitement dans la masse de ces adolescents coulant d'hormones, mais je m'en fiche, je lui montre que je l'aime, c'est tout. « J'ai le droit de venir manger avec toi ? » Je ris, et pose ma tête contre son torse. « Je t'aime... Je t'aime vraiment... Je t'aime à en mourir.» Cinq minutes dans ses bras et je me sens revivre, cinq minutes tout contre lui, comme si le temps n'existait pas, je resterai bien une éternité dans ses bras, malheureusement nos estomacs commencent à s'agiter, c'est dommage. « Tu me montres le Lycée ? Et surtout, où on peut manger ? J'ai le droit de te réquisitionner ? »

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre du mois
avatar

Membre du mois

Messages : 76
Date d'inscription : 30/11/2014
Métier ou études : Le lycée, ce piège pour adolescent. La prison des jeunes.
Statut : Je suis amoureux, d'une belle créature venue tuot droit d'un rêve. De la charmante jeune fille vivant près de moi depuis quelques temps déjà, mon incroyable et magnifique voisine : Wendy.
Avatar : L'adorable Colin Ford
Crédits : night sky.

MessageSujet: Re: " Si tu m'aimes, je serais toujours dans ton cœur." ~ Ludy   Dim 8 Fév - 23:24


Le Ludy c'est la vie...
Ludy
J'aime la voir...marquer son territoire. Excusez moi mais quand vous pensez avoir déclaré votre flemme a un ange et que vous vous retrouvez avec une tigresse quand il s'agit de vous...Vous pouvez seulement craquer. Elle est belle même comme ça. Je souris dès qu'elle me parle. Comme le fait qu'elle lance un regard a la jeune fille qui était a côté de moi. Je ne sais pas si tout le monde l'a vu ou non, mais je sais tout de suite ce que ça veut dire. Il est a moi, n'approche pas. Comme le fait qu'elle me prenne dans ses bras et qu'elle m'embrasse. Si je n'étais pas comme elle, je comprendrais pas. Vraiment quand elle est comme ça, aucun doute, on sait directement que c'est une Jenner. Et que c'est aussi la seule fille de cette famille. La façon dont elle le fait en est la preuve. Elle n'utilise pas ses poings, mais ses paroles et ses gestes de tendresse suffisent. Oh oui, je l'aime mon oiseau. Elle me donne des ailes. Elle me fait sourire alors que je ne vais pas bien. Elle arrive toujours aussi a me retirer un rire alors que je suis malade. Et c'est comme ça depuis que je la connais. Je ne m'en rendais pas compte mais maintenant je sais. Je sais ce que je ressens, je sais aussi ce que je ressentais autrefois. Quand je la voyais sous la neige, quand je la voyais danser dans sa chambre et que j'avais un sourire idiot sur les lèvres. Oui j'ai toujours ressenti ce pincement que j'ai pour elle. Toujours. N'est ce pas idiot? Ne suis-je pas idiot? Ou comme mon frère me surnomme, je suis un boulet. Peut être bien que je le suis, mais moi au moins j'ai trouvé l'amour. Moi au moins je suis tombé amoureux de la bonne personne. Moi au moins je n'essaye pas désespérément de récupérer mon ex. Non, moi j'aime. Je suis en couple. Et je suis heureux. «Han...Tu sais que si je n'étais pas comme toi, je t'aurais pris pour une folle?» Je souris, puis dépose un léger baiser sur ses lèvres sucrées. Je ne régis pas vraiment quand elle pose mes mains sur ses hanches. A en croire le nombre de fois où elle a fait ce geste, je pense qu'elle apprécie cette position. Je ne sais pas, moi j'aime simplement pouvoir la voir avec moi. Enfin, l'avoir aussi. J'aime sentir sa main dans la mienne comme j'aime la porter. Peut être que je suis étrange, mais moi, tant que je sais qu'elle est près de moi tout me va. Donc je la laisse faire. En faite je ferais tout pour lui faire plaisir. Mais je ne sous entends pas que je n'aime pas cette position. « De toutes façons je t'aurais porté de force pour venir avec moi Wendy.» Je soupire quand elle pose sa tête sur mon torse. Pas un soupire d’ennuis, non, je ne sais pas comment l'expliquer. Mais venant de moi c'est autre chose. En positif si je peux dire. «Je t'aime aussi...» Je voudrais qu'on reste comme ça pendant longtemps encore. Ce n'est plus la même notion de temps. D'habitude lorsque je fais un calin a une personne que je connais, une minute passe trop lentement. Alors là avec ma petite amie ça passe un peu plus vite. J'aime cette sensation. J'aime mes bras autour d'elle. Je sais que je suis le seul a pouvoir le faire. J'aime cette sensation de chaleur que nos deux corps libères. J'aime savoir que je suis le seul qui peut la protéger. Qui peut sécher ses larmes. Oui quand je la vois près de quelqu'un d'autre ça me rends jaloux. Je l'avoue, moi au moins. Est ce que ça me pose problème que d'autres personnes lui manquent autant que moi? Bien-sûr. Et je trouve ça normale. Enfin je crois...Est ce que je deviens trop demandeur? C'est marrant, par rapport a d'autre garçons qui demandent autre choses que des câlins et des baisers, moi je demande juste une limite entre les autres et moi. Je ne veux pas qu'elle parle de moi comme elle parlerait de quelqu'un d'autre. Je suis désolé si vous me trouver énervant mais c'est comme ça. J'ai mes soucis personnels moi aussi. «Tu veux commencer par où? Je te laisse le choix, moi je connais par cœur.» Je lui prends la main en souriant et commence a avancer avec ma petite amie. Oui je l'aime mon oiseau. Mais plus que je ne le devrais.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre du mois
avatar

Membre du mois

Messages : 72
Date d'inscription : 27/11/2014
Métier ou études : Fait l'école a la maison.
Statut : En couple, avec un merveilleux garçon qu'elle aime depuis un bon moment.
Avatar : Grace Victoria Cox
Crédits : Merenwen / hedgekey

MessageSujet: Re: " Si tu m'aimes, je serais toujours dans ton cœur." ~ Ludy   Jeu 12 Fév - 21:03


'Cause you are my zing.
Ludy
Il n'y a rien chez lui que j'aimerais changer, rien du tout. Ou peut-être le fait qu'il ne comprenne pas mes messages cachés, c'est très possible. Il ne comprend pas quand j'ai envie de lui, et ça désolée Connor à un tel point qu'il m'a proposé d'aller faire les boutiques. Oui, à ce point. Je sais qu'il n'aime pas ça, mais il paraît que j'en ai besoin. J'ai, en ce moment, souvent envie de lui. C'est une chose plutôt gênante parfois, parce qu'il ne comprend pas mes sous-entendus. « Si tu n'étais pas comme moi je pense que je serai quand même la fille la plus heureuse du monde, même si tu me prendrais pour une dingue.» Et c'est vrai, je l'avoue, je l'aime, beaucoup. Dès le premier regard mon coeur à sauter des battements. À croire qu'il était subitement pressé. Mais il est aveugle concernant les relations physiques. J'aimerais que ma première fois soit avec lui, dans ses bras, doucement, amoureusement. C'est mon seul souhait en ce moment. Qu'il comprenne que moi, j'ai les hormones qui travaillent, que je me fous de me fondre dans la masse à cause de ce léger détail. Les minutes s'enchaînent, les couloirs traverser également, ma main est de plus en plus étroitement serrée dans la sienne. Ma voix ne s'élève que rarement. Je profite. Notre repas se fait dans le calme, à une table, Juste nous deux. Je crois que j'ai juste oublié les autres, parce qu'il est la seule chose que je veux, que j'ai. Ouais, je l'aime. Je le dis souvent en ce moment, j'en ai conscience, j'en suis désolée d'ailleurs. La journée ? Douce, paisible, j'ai fait ma présentation à la classe, j'ai vu les poings de Luke se serrer. Il n'aime pas quand les autres me fixent, alors je lui ai sourit. Papa dit que mon sourire apaise l'âme, à ce moment, j'ai prié pour que ce soit vrai. Quand nous nous sommes levé pour sortir je l'ai embrassé, je suppose que ça le calme, que c'est rassurant. « Tu sais que je t'aime non ? Ne te torture pas avec la jalousie, c'est supposer être ma tasse de thé ça. » Le retour des cours s'est passé en silence, chacun est rentré chez soi. Seconde journée. Mardi. Je me suis réveillée avec l'envie d'avoir Luke pour moi. L'envie de lui, de son corps, c'est tout. Je suppose que c'est ce qui m'a poussé à aller chez lui à six heures du matin alors qu'on n'avait cours que l'après-midi. J'imagine que je suis un peu folle, mais sa mère m'a laissé entrer, elle savait très bien ce que j'avais derrière la tête, la faute à mes yeux pétillants et mes pupilles dilatées. Ce matin, j'ai totalement précipité notre première fois. Si Connor savait, il me demanderait de suite si j'ai violé mon beau Luke. Non, je l'ai réveillé, je l'ai embrassé, je l'ai laissé prendre son petit déjeuner... Puis... Disons que je me suis mise en sous-vêtements devant lui . J'avoue, j'ai dû tout initié, il n'était pas sûr de lui, mais je l'aime comme ça. « Je t'aime.» C'est peut-être l'un des seuls mots que j'ai prononcé ce matin. Je tairai le moment ou son frère à frapper contre le mur pour qu'on fasse moins de bruit, je n'ai pas réussi à baisser le volume. Je ne comprends pas pourquoi certaines filles disent que ça n'a rien de génial. Ah bon ? Ma première fois était parfaite, merci. « Je pense que Peter va te ressortir ça pendant un moment... Au juste... Woaw.» Ouais, c'était juste ça. Et, bon sang, Connor déteint dangereusement sur mon comportement. Pourtant, les frissons me prennent subitement, pitié que je ne sois pas malade. La seule chose que je fais pendant toute la route pour arriver au lycée c'est me blottir contre Luke. Je ne sais pas comment je me suis retrouvé si brusquement à l'infirmerie, le seul truc que je sais, c'est que Luke est à côté de moi, dans le même lit, me caressant les cheveux. « Hey....» Faible. Bon Dieu, c'est vraiment mon jour de chance !

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre du mois
avatar

Membre du mois

Messages : 76
Date d'inscription : 30/11/2014
Métier ou études : Le lycée, ce piège pour adolescent. La prison des jeunes.
Statut : Je suis amoureux, d'une belle créature venue tuot droit d'un rêve. De la charmante jeune fille vivant près de moi depuis quelques temps déjà, mon incroyable et magnifique voisine : Wendy.
Avatar : L'adorable Colin Ford
Crédits : night sky.

MessageSujet: Re: " Si tu m'aimes, je serais toujours dans ton cœur." ~ Ludy   Mar 24 Fév - 22:59

La jalousie...un domaine que je maîtrise plutôt bien. Vous savez, quand je le suis je ne peux pas m’empêcher de le montrer. Et ça qu'avec ma petite amie. Mais disons, que ce qu'elle me dit est un peu blessant. Honnêtement, entre nous, je devrais être le plus jaloux des deux. C'est a moi de montrer qu'elle m'appartient, vu que beaucoup sont ceux qui lui tournent autour. Et même quand des idiots veulent devenir ses amis. Mais merde quoi! Je crois que je suis un peu trop amoureux sur les bords. Mais ça me fait mal de penser qu'elle puisse se livrer a quelqu'un d'autre. Bref, je crois que la maladie s'aggrave pour mon cas. Peut être que j'aurais du écouter maman en fin de compte la dernière fois. Ou j'allais être jaloux, pourquoi je ne le pensais pas? C'est complètement impossible de ne pas l'être quand on est en couple. Et ça peut me rendre dingue.  « Tu sais ma chérie...C'est quelque chose de normal pour un garçon comme moi...C'est pas ma faute si tu es parfaite, mon cœur.» Je lui dépose un baiser sur ses lèvres chaudes. Et ouais, a force de l'embrasser ça nous a réchauffer. Pratique, non? Je fais la visite a ma chérie. Avec moi comme guide, normalement elle ne va pas se perdre. Non, elle ne peut pas. Je vais rester avec elle tout le long. Je ne veux pas la quitter des yeux. Et même dans les vestiaires, je vais avoir du mal a la laisser seule. Au pire j’attendrais près d'elle. Ca fera un peu pervers sur les bords, mais pas question que je la laisse avec des adolescentes imbues de leurs personnes.

Oui le lycée est un monde impitoyable. Mais que pouvons nous y faire? Oh tiens...je vais vous parlez de ma première fois. Je ne pensais pas que ça allait être comme ça. Mais plutôt quelque chose de prévu, de romantique...Mais non, ma moitié a décidé que c'était l'heure. Elle est arrivée chez moi vers six heure du matin, est venue me réveiller. Puis elle s'est mise en sous vêtement devant moi. Je sais que je suis un peu idiot sur les bords des fois, donc je la remercie de m'avoir «éclairé» je n'aurais pas pu deviner tout seul. Nous l'avons fait pour la première fois. C'était remplis d'amour, remplis de nous...C'était juste fabuleux. Merci beaucoup ma chérie pour cet instant si précieux désormais. Par contre, plus ça va plus elle ressemble a son taré de cousin. Mais je l'aime aussi ainsi, donc... «Non mais c'est même sur. Je vais en avoir pour les dix prochaines années je crois. Mais bon, ça en valait le coup.» Je lui dépose un nouveau baiser sur ses lèvres...qui sont encore plus chaudes que d'habitude. On aurait peut être pas du autant s'embrasser je crois.

Ma belle ne cesse de me coller. Enfin, ça me dérange absolument pas. Mais je la trouve un peu fiévreuse. Et je me rends compte de ça, seulement après être arrivé au lycée. Nous voilà désormais a l'infirmerie. Je n'ai pas eu beaucoup de choses a faire pour rester auprès d'elle. Bon, j'ai supplie la dame et elle a bien voulu. Merci beaucoup d'ailleurs! « Wendy...j'ai cru que j'allais mourir! Pourquoi tu ne m'as pas dis que tu ne te sentais pas bien mon ange?» Je continue de lui caresser les cheveux, tout en venant embrasser sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre du mois
avatar

Membre du mois

Messages : 72
Date d'inscription : 27/11/2014
Métier ou études : Fait l'école a la maison.
Statut : En couple, avec un merveilleux garçon qu'elle aime depuis un bon moment.
Avatar : Grace Victoria Cox
Crédits : Merenwen / hedgekey

MessageSujet: Re: " Si tu m'aimes, je serais toujours dans ton cœur." ~ Ludy   Mar 3 Mar - 23:26

J'ai mal aux yeux, je suis fatiguée, qu'est-ce que je suis idiote, tombée malade après ma première fois, j'suis pas enceinte, ça c'est clair on a fait tout ce qu'on a pu pour que ça ne soit pas ça. Mais après je sais que j'ai une constitution fragile. Je sais que je tombe malade facilement, je sais que je fais pas exprès aussi. Mon coeur bat doucement, ma main est dans celle de Luke et un sourire barre mon visage. « Désolée de t'avoir fait peur bébé...» Les surnoms, ça fait un mois qu'on est ensemble, je le surnomme, je le prends dans mes bras; après un mois je lui ai donné mon coeur, ma vie, mon souffle. En parlant de mon souffle, il est hiératique, je tousse, j'ai du mal à respirer, ça fait un mal de chien au niveau des poumons, je déteste cette sensation. J'ai l'impression d'être enfermé dans un étau de métal qui me coupe la respiration. Je prends ma ventoline, et respire. J'ai mal, ouais. Ça m'énerve franchement. Il faut que j'arrête de devenir comme Connor. Mon regard glisse sur lui, j'ai l'impression qu'il a les larmes aux yeux et j'aime pas ça. Mon sourire apparaît sur mon visage, le forçant à sourire également. J'sais pas trop comment prendre tout ça, ma respiration siffle, ce n'est pas si grave, faut juste que je me calme. J'ai vraiment envie d'avoir un futur avec lui, mais si je meurs jeune ce n'est pas gagné du tout. Ne faut pas que je meure. Mes pères le disent tout le temps. Faut que je fasse attention à ce que je fais, ce que je ressens, à Cce que je pense, sinon je risque de frôler la crise d'angoisse ou pire encore. Je m'en fiche. Okay non ce n'est pas vrai. « Tu penses que je vais m'en sortir ? Moi j'aimerais en tout cas...» Et je ris, je ris encore, c'est fou. Mais bon, tout va très bien, ma toux revient, elle est grasse, et elle fait mal. Mais ça passera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: " Si tu m'aimes, je serais toujours dans ton cœur." ~ Ludy   

Revenir en haut Aller en bas
 

" Si tu m'aimes, je serais toujours dans ton cœur." ~ Ludy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nome :: Lanes Street :: High School-